Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 19:55


"Entre le sommeil et le songe" 1930 - 1935

Je suis un évadé.
Dès que je suis né,
En moi l'on m'a enfermé ;
Oui, mais je me suis enfui.

Si l'on se lasse
Du même endroit,
Du même être pourquoi
Ne pas se lasser ?

Mon âme est à ma recherche
Mais je suis en cavale,
Puisse-t-elle ne jamais
Me rencontrer !

Être un, c'est une prison.
Être moi, c'est ne pas être.

Je vivrai dans la fuite
Mais vivant pour de bon.



Je n'ai rien fait, je le sais bien,
Et ferai rien, mais à ne rien faire
J'ai appris ceci : faire tout ou rien,
C'est du pareil au même, qui je suis
Est le spectre de ce que je ne serai pas.

Nous vivons sous les coups de l'abandon
Sans vérité, ni doute, ni maître.

Bonne est la vie, meilleur est le vin.
L'amour est bon, le sommeil est meilleurs.



Il pleut. Qu'ai-je fait de ma vie ?
J'en ai fait ce qu'elle a fait de moi...
De lavoir pensée, mal vécue...
Tristesse d'un tel homme !

Dans une angoisse sans remède
J'ai de la fièvre à l'âme, et, quand je suis,
Je ne ressens que le manque, à même l'ennui,
De tout ce dont je n'ai jamais eu le désir.

Ce moi qu'autrefois j'aurais pu être,
Qu'est-il devenu ?
Plein de haines mesquines
Envers moi, me voici séparé
De moi. Si au moins il pleuvait moins !



link
Une page sur Pessoa : Pessoa Fernando et tant d'autres


Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 09:45

Un pur objet de rêve

« J’ai un château sur la Côte d’Azur, aimait à dire Le Corbusier, qui mesure 3,66 mètres par 3,66 mètres. C’est pour ma femme, c’est extravagant de confort, de gentillesse »

L'homme du Modulor avait le luxe modeste mais l'imagination débordante.
Voir le Cabanon est toujours une rencontre avec un paysage, un rêve et le lent passage du temps, une rencontre qu'il faut savoir apprécier.

link



Partager cet article
Repost0
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 08:07



Le monde va mal mais soyez rassurés les banques commencent à pas mal se porter. Martin Wolf dans une chronique pour le journal Le Monde s'inquiète qu'une fois la crise passée et les banques sauvées du naufrages par l'argent publique, tout redevienne comme avant dans le meilleur des mondes, pour le plus grand bonheur des riches car ils savent que lorsqu'ils prennent des risques ils n'en subissent pas les coûts. (la formule est de Michel Aglietta)

"Quand l'argent des banques centrales est quasiment gratuit, que les prix des actifs risqués se redressent et que les concurrents ont disparu ou sont affaiblis, il est relativement facile pour les survivants de gagner de l'argent. Et quand les revenus augmentent, les bonus peuvent-ils rester à la traîne ?
Hélas, non. D'après une note récente du Centre d'études économiques et commerciales de Londres, les bonus de la City vont augmenter cette année de 50 %, même s'ils resteront de 40 % inférieurs à ce qu'ils étaient en 2007.

Les responsables politiques ont bien sûr du mal à se targuer du fait que, grâce à leurs efforts, les banquiers survivants vont pouvoir s'offrir des palais pendant que les gens ordinaires s'inquiètent pour leur emploi et leur logement, et s'apprêtent à subir plusieurs décennies d'austérité budgétaire. Voir les financiers - bénéficiaires du renflouement public le plus généreux de l'histoire - renouer avec leurs vieilles habitudes ne suscite pas tant l'envie qu'un amer ressentiment. Pourquoi, se demandent beaucoup de gens, les rigueurs du marché devraient-elles s'appliquer avec le plus de brutalité à ceux qui ne sont pas responsables de la catastrophe ?"


Martin Wolf est éditorialiste économique. Article paru dans Le Monde du 27 10 2009

"Les contribuables américains ont sorti presque 11 000 milliards de dollars pour sauver les banques. Aujourd'hui leurs affaires repartent. En revanche, pour les salariés, le chômage continue de grimper. Pour eux, la crise n'est pas terminée. Cela ira même de plus en plus mal, alors que pour les banques ça ira mieux."

William Taab professeur au département d'économie de l'université du Queens, New York in l'humanité du 24 10 2009



Page ouverte à : mArx et tous ses brother's

.
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 16:16


De 1980 à 2005, l'Afrique subsaharienne est à l'origine de 18,5% de la croissance de la population mondiale, mais seulement 2,4% de celle des émissions de CO². Alors que l'Amérique du Nord est à l'origine de 4% de la croissance de la population mais de 14% de celle des émissions de CO².
















.


Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 19:32

Image du corps
image d'un corps posé




Louise Dahl-Wolf 1895-1989 qui travailla pour Harper's Bazaar 
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 17:30



D'abord scénarisé et dessinée par Jean Charles Kraehn la série continuera sous les traits de Sylvain Vallée.
La BD est assez intéressante par le traitement des personnages qui affichent des partis pris ou des opinions assez tranchés, avec souvent un brin d'humour qui laisse planer le doute sur la manière de prendre le propos toujours entre le lard ou le cochon.

































































A l'égal du capitaine Fournier, un type qui n'aime personne mais qui n'a rien contre les arabes surtout quand elles font 90 - 60 - 90, on sera sensible au charme indéniable de Djida Feschaoui dont les traits s'affinent sous le crayon de Vallée


























Une interview de Jean Charles Kraehn : link

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 18:08



Parce que "la fille de la lune" n'a pas rendez-vous avec le soleil
et qu'au pays des cèdres,
fairuz la grande la belle
est la lune et le soleil réunis




Partager cet article
Repost0
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 19:01


Ce ne sont pas des corps dans un espace mais des lignes sur un plan,
une composition en noir et blanc dominée par la géométrie

Ce n'est plus de la photo mais du graphisme,
un réseau de lignes à la Mondrian,
un idéogramme.









Sur le wiki : link


Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 15:44



Que serait Michelangelo sans Monica ?
Quatre titres comme autant de signes dont le déchiffrement, avec le temps, n'épuise toujours pas les significations entrevues à travers le déploiement d'un corps, qui ne susciterait aucune émotion, qui ne supporterait aucun désir, mais dont le passage lui-même ferait récit comme une ouverture laisse le regard s'échapper suivant des lignes de fuites à peine obstruées par une présence qui masque autant qu'elle suggère.










Partager cet article
Repost0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 12:02


Avec ce film, Eastwood revient sur un thème qu'il avait déjà traité dans "José Wales, hors-la-loi" et qui est récurent dans son oeuvre. La violence, et le cycle ininterrompu de la vengeance qu'elle engendre, détruisent l'humanité qu'il y a en l'homme. Il s'interroge à nouveau sur la possibilité même de la société et sur ce qui permet d'unir les hommes aux travers de leurs différences. A la fois ciment de la société, par le meurtre inaugural qui la constitue et sa tentative d'expiation impossible dans l'oubli (l'homme des hautes plaines 1973), et véritable poison destructeur qui peut saisir ses membres lorsqu'ils se laissent contaminer par la haine, l'homme trouve toujours la violence profondément inscrite dans son devenir. Mais pour que l'humanité soit possible il faut que la vengeance s'achève, que le cycle soit rompu y compris au prix du sacrifice.
Comme toujours avec Eastwood on se demande comment un type avec des opinions politiques assez réac peut faire des films qui font aimer la vie dans ce qu'elle a de plus merveilleux, cette croyance naïve et enfantine qu'au fond de lui même l'homme est bon intrinsèquement bon et capable de comprendre l'autre en réduisant sa différence phénomélogique pour trouver ce qu'il possède d'essentiel et de profondément humain.




Avec
Clint Eastwood, Bee Vang (Thao), Ahney Her (Sue) Christopher Carley (Le père Janovith) et John Caroll Lynch l(e coiffeur)



Partager cet article
Repost0