Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 07:13
Kate Strong et Julien Andujar interprêtent "Narcisse-0", sur une mise en scène de Coraline Lamaison, compositeur Pierre Jodlowski, scénographe Marie Szersnovicz.



Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 20:05




Du 16 au 18 juin 1967 à Monterey en Californie, plus de 200 000 personnes ont assisté au festival de musique pop de Monterey où se produisirent plusieurs groupes représentatifs de ce qu'on a appelé le rock psychédélique. Originaire de San Francisco, le Jeffeson airplane y acquit sa notoriété. En 1967, le groupe était composé de Marty Balin, Paul Kantner, Jaurma Kaukonen, Spencer Driden, Jack Casady et la chanteuse Grace Slick.

link




Partager cet article
Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 18:02

 

 

 


Parce que tout n'est pas lisse
chez les Spektor
(surtout chez Phill)
même si tout glisse
et que finissent
de Capoue les délices
ne laissant que la malice
d'un sourire tentateur.

link







Un petit plus

 



Et encore, on ne s'en lasse pas...

Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:41


et quand l’institutrice désigna le, dénominateur de la fraction et lui demanda ce que c'était il répondit le pluriel et les autres gosses éclatèrent de rire et l'institutrice fronça les sourcils et lui posa de nouveau la même question et des flammes lui ravagèrent l'esprit et il considéra la fraction inscrite au tableau noir en espérant que la réponse jaillirait vers lui et lui sortirait de la bouche et il bafouilla en secouant la tête et les chiffres écrits à la craie se brouillèrent et flottèrent doucement devant le tableau et l'institutrice interrogea quelqu'un d'autre et il restait assis sur son banc, brûlant de honte et l'institutrice continuait la leçon la putain pourrie. Il n'y a pas une minute elle enseignait l'orthographe et toc! voilà maintenant qu'elle patafiole avec les fractions. Vieux trou du cul puant. D'ailleurs qu'est-ce que ça peut foutre comment tous ces trucs s'appellent,

p 233

C'est comme l'autre trou du cul, l'institutrice qui passe à une leçon d'arithmétique aussitôt après une leçon d'anglais. Fallait qu'elle soit tout à fait folding la connasse.

p 244

Ilya toujours qu'elqu'un qui foutra la merde dans nos affaires. Toujours un casse burettes pour vous frotter la gueule dans la merde. Et puis de toute façon ce n'était pas ma faute si elle était debout devant son prie-Dieu, juste devant nous. Alors j'ai admiré son cul pendant le Notre-Père. [...]

Merde alors, qu'est-ce que ça peut leur foutre que j'admire le cul d'une gonzesse ? Il était en plein sous mes yeux. Cespas comme si j'avais parcouru l'église en quête d'une belle paire de fesse à bigler pendant le Notre-Père. Cette croupe était juste en face de moi. J'étais sans doute pas le seul qui matait le popotain d'une paroissienne.

p 247

Imposible d'échapper au passé. Plus il se débattait contre le passé, plus il était pris au piège, dans la crainte de l'avenir.

p 255

Encore un jour qu'il faudra passer d'une manière ou d'une autre, minute infinie après minute infinie et après ce sera encore la nuit et on ira se coucher en espérant dormir, rien que dormir, jusqu'au lever du jour mais ça ne se passe jamais comme ça. [...]

l'agonie du temps implacable qui nous saigne de notre vie

p 290


Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 19:08



16 octobre 1968.
Tommie Smith gagne le 200 mètres en 19 s 83 devant l'australien Peter Norman et son compatriote John Carlos. Les deux américains lèvent le poing ganté de noir pour protester contre le non respect des droits civils des noirs américains.



link

Ils seront sanctionnés par le CIO et l'athlète Wyomia Tyus leur offrira sa médaille d'or
du 100 mètres féminin et du 4x100 mètres.



Wyomia Tyus sur le podium (au centre) du 100 mètres des JO de Tokyo en 1964



Partager cet article
Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 09:17



Dans l'album intitulé Mu, Corto Maltese avec d'autres personnages ( Raspoutine, Steiner, Soledad Lokaard, Tristan Bantan, Jésus Maria) se retrouvent à bord d'un navire pour participer à une expédition financée par Bouche Dorée et Lévi Colombia dans laquelle chacun s'est engagé selon des raisons personnelles : recherche de l'Atlantide, du continent disparu, passion pour les arcanes, le mystère, l'ambiguïté...


Comme d'habitude on retrouve le goût pour les légendes, mélangées aux références historiques Stabon link et aux parasciences avec en particulier cette incurtion dans l'univer de James Churchward link les rencontres inatendues Saint Brendan link, la reine des Amazones ainsi que le rappel des grands mythes qui ont nourri l'imaginaire des enfants comme le trésor des templiers.

Au final, chaque personnage finira par trouver ce qu'il est venu chercher en particulier Soledad Lokaard.

Corto, quand à lui, se sera fendu d'une éloquente déclaration d'amour face à Tracy Eberhard tombée du ciel et sauvée in extremis de son hydravion en feu.



Quant à ce mystérieux personnage, peut-on voir dans son nom, Eberhard, un lien avec Isabelle Eberhardt à une lettre près.

Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 17:15


"L'art est un mensonge qui nous fait comprendre la vérité,
du moins la vérité qu'il nous est donné de pouvoir comprendre."

Picasso



Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 09:59


Elle a joué dans pas mal de péplum, Androcles et le lion, la tunique, les gladiateurs, Spartacus,
l'Egyptien




et dans un superbe western, les grands espaces



sans oublier son rôle face à
Robert Mitchum dans Angel face.










PLus surprenant et inattendu son look de vahinée dans The blue lagoon.


Partager cet article
Repost0
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 09:24

 



Parce qu'à n'en pas douter, elle est capable de provoquer une débacle
des glaces les plus gelées.






La version de Madonna

 

 

 


Partager cet article
Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 14:10


Premier tome : La sOurce et la sOnde
Bourgeron - Lacroix




Sur la planète Olh, véritable planète océan qui n'est pas sans rappeler Solaris de Stanislas Lem, Cyann la fille de Lazuli Olsimar une tête ronde (allusion au préfixe O marquant le rang le plus élevé) et Nacara ThilvarO une cul-rond (appellation familière pour désigner les MinO - opposition majO/médiO/minO) se préparent à partir pour IlO (colonie d'Olh, située dans les PLANETES SAUVAGES et découverte par la famille Olsimar).

Quels rapports unis les deux personnages ?
l'ambiguïté sans doute propre à de nombreuses héroïnes de Bourgeron.
Elles sont amies, pilotes et co-pilotes et semblent s'opposer quant au caractère si l'une ayant "hérité d'une grande gueule et d'un chassis à faire bander un mort" s'en sert pour "completer sa petite collection d'amants" l'autre est un être solitaire : "toi, au moins, tes amis ne te retiendrons pas";



Peux-t-on y voir une image de vampirisation ?
Cyann qui appartient à la classe dominante inscrit clairement son rapport à Nacara sous l'angle d'une domination symbolique.





ce qui n'exclue pas une sorte d'attirance.



Une autre figure de couple intervient dans l'album avec les rapports père/fille.
Lazuli aime sa fille et lui cache son amour pour elle, par réaction Cyann qui aime son père et qui attend toujours des signes de cet amour se montre cynique. En fait comme le dit Nacara :"ils n'ont jamais fait que se louper l'un l'autre".

Enfin une troisième figure féminine vient accentuer l'ambiguïté qui préside aux rapports des personnages de Cyann et de Nacara, il s'agit de Crysane que Lazuli choisit pour accompagner sa fille dans l'expédition vers IlO.



Partager cet article
Repost0