Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 15:57

 

 

Souviens-toi-l-ete-dernier-1-affiche.jpg

 

 

Les souvenirs c'est parfois

envahissant voire carrément

mortel,

et parfois le 4 juillet vaut mieux

rester chez soi et pioncer...

 


Quatre,

deux garçons, deux filles

et pas des plus moches,

Jennifer Love Hewitt, Freddie Prinze jr,

Sarah Michelle Gellar et Ryan Phillippe

vont croiser l'homme au crochet

pas celui de J.M. Barrie

non, un type beaucoup plus inquiétant

 

Souviens-toi-l-ete-1---013.jpg

 

Souviens-toi-l-ete-1---011.jpg

 

Souviens-toi-l-ete-1---07.jpg

 

Souviens-toi-l-ete-1---08.jpg

 

La scène initiale :

Un long travelling par hélico au dessus de la mer

nous amène au bord d'une falaise, le long d'une route.

Un jeune homme assis sur un rocher en surplomb

fait tourner une médaille qui lui indique par deux fois la même face

 

Souviens-toi-l-ete-1---02.jpg

 

Souviens-toi-l-ete-1---01.jpg

 

 

Il lève la tête et des fusées de feu d'artifice explosent dans le ciel.

 

Souviens-toi-l-ete-1---03.jpg

 

Deuxième scène :

La fête du 4 juillet, l'élection de Sarah Michelle

puis dans la voiture sur la route que l'on a vue

dans la scène initiale et le choc.

Ils viennent d'écraser un type par accident .

 

 

  Souviens-toi-l-ete-1---004.jpg

 

Rapidement la décision de se débarrasser du corps est prise

non sans quelques cas de conscience. Au moment de balancer

le cadavre à l'eau Ryan Pillippe pour convaincre les autres leur dit :

"On n'a qu'à se dire que c'est un dingue qui s'est échappé

avec un crochet à la place de la main".

Là c'était une erreur, faut jamais donner des idées aux macchabés

on sait pas c'qui s'en feront après.

La séquence se clos sur la médaille que le premier personnage tenait dans les mains.

 

Souviens-toi-l-ete-1---05.jpg

 

C'est un an après que les choses vont se gâter

avec l'arrivée d'un petit mot.

 

Souviens-toi-l-ete-1---06.jpg

 

L'homme à l'origine du message n'apparaitra plus que vêtu

de son habit de pêcheur.
Si son identité reste un mystère et donne lieu à une véritable enquête

de la part de Sarah Michelle et Jennifer

une chose semble certaine,

il a la rancune tenace.

 

Souviens-toi-l-ete-1---09.jpg

 

 

Le film reste dans son ensemble assez "réaliste",

ce n'est que la scène finale qui introduira une dimension fantastique

en même temps qu'elle ouvre sur une suite possible.

 



Souviens-toi-l-ete-2-Affiche.jpg


  Réalisé par Danny Cannon - 1998

 

On retrouve les deux principaux acteurs pour une suite qui reprend les éléments du premiers film.

 

 

Souviens-toi-l-ete-dernier-2-01.jpg

 

 

Et le troisième volet nettement plus tourné vers le fantastique mais qui conserve la même trame que le premier opus. Quatre adolescents partagent un secret lié à la mort par accident d'un de leur copain qui a lieu un 4 juillet. Un an après l'esprit du mort semble revenir pour se venger.


 

Souviens-toi-l-ete-dernier-3.jpg

 

 Réalisé par Sylvain White - 2006

Avec Brooke Nevin

Torrey De Vitto

Ben Easter

David Paetkau

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 19:39

La dépression mondiale, dont le coût s'élève à plus de 20 000 milliards de dollars, a engendré pour des millions de personnes la perte de leur emploi et leur maison. Au travers d'enquêtes approfondies et d'entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, le film retrace l'émergence d'une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire. Narré par l'acteur oscarisé Matt Damon, le film a été tourné entre les Etats-Unis, l'Islande, l'Angleterre, la France, Singapour et la Chine.


C’est un film de voyous. Des voyous d’envergure internationale parfaitement identifiée qui s’en mettent plein les poches sans que personne ne bouge le petit doigt. Comme n’importe quel voyou, ils oeuvrent en bandes : Lehman Brothers, Goldman Sachs, Bank of America, Merill Linch…et sont les principaux artisans du cataclysme financier dans lequel le monde s’est enlisé en 2008.


Inside Job porte parfaitement son titre : on pénètre à l’intérieur d’un « job » pas tout à fait comme les autres, celui de la haute finance internationale et de ses innombrables ramifications, les banques, les spéculations immobilières, les relations avec les politiques …

Le résultat est une enquête assez palpitante en dépit de son sujet à priori austère, sur le pourquoi et le comment de cette crise.


Avec Matt Damon, Dominique Strauss-Khan, Christine Lagarde, William Ackman, Daniel Alpert, Jonathan Alpert, Sigridur Benediktsdottir, Willem Buiter, John Campbell…

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 19:03

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile de ne pas faire cas

de Lenka

en tout cas sa musique

possède assez de consistance

pour n'être pas simplement un en-cas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.
.
.
.
.
.
Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 16:48

 

 

 

Marx01

 

 

 

Dexia : le contribuable repasse à la caisse


La banque franco-belge Dexia est en situation de faillite, les gouvernements français et belges ont apporté en urgence leurs garanties aux dépôts et organisent la disparition de la banque. Dexia avait pourtant brillamment réussi l’épreuve des stress tests en juillet. Avec son ratio de 11 % de fonds propres elle semblait être bien capitalisée. Dés lors quelle valeur accorder aux propos lénifiants du Premier ministre sur la santé des banques françaises si une banque de cette importance peut s’effondrer du jour au lendemain ? Quelle est la situation réelle de nos banques ?


Le parcours de Dexia illustre les turpitudes du néolibéralisme bancaire et les errements de l’Etat. Jusqu’à la fin des années 80, le Crédit Local de France, partie intégrante du secteur public car alors filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), assurait en toute sécurité les crédits aux collectivités locales. Sa privatisation et son entrée en Bourse , puis la fusion avec le Crédit Communal de Belgique belge pour former Dexia en 1996, ont ouvert la voie à une recherche frénétique de profits dans des opérations hasardeuses. Dexia n’a raté ni les subprimes américains, ni la spéculation sur les produits dérivés, ni l’arnaque des prêts « toxiques » aux collectivités locales. En septembre 2008, pris dans la tourmente des subprimes, le groupe a été sauvé in extremis par les gouvernements français et belges qui ont allongé plus de 6 milliards d’euros. Sauvetage sans conditions au seul profit des actionnaires, qui ont continué à engrangé les profits, alors que les actifs douteux ont été maintenus au bilan et se sont accrus de 23 milliards euros, qui sont autant de dettes publiques pour les
États européens. Aujourd’hui sauvetage acte 2, dont le prix pour le contribuable risque d’être salé.

Le problème central est le devenir des actifs de Dexia dont une grande partie est suspectée d’être toxique. Le gouvernement ne voulant pas faire apparaitre un accroissement de la dette publique, demande à la Banque Postale et à la CDC d’entrer dans la danse en les alléchant avec l’activité prêt aux collectivités locales. Mais ni la Banque postale, ni surtout la CDC, déjà sollicitée en 2008 par l’État pour acheter des actions de Dexia à 9,90 euros qui valent aujourd’hui moins d’un euro, ne veulent devenir une bad bank. Celles-ci réclament une garantie de l’
État, qui sera appelé à éponger les pertes.

Cette situation est directement liée à l’irresponsabilité de l'État français, qui suite à la crise de 2008 a renfloué de façon spectaculaire les principaux groupes bancaires sans jamais exiger en contrepartie de droit de regard sur leurs affaires. Dexia – et bien d’autres – ont pu continuer leurs pratiques à hauts risques, sachant que l’
État – et les contribuables – seront toujours là pour éponger les pertes.  Nous n'avons donc ni droit de regard, ni droit de cité dans les affaires bancaires, alors même que nous assumons leurs faillites. Les banques et leur gestion doivent être l'affaire de tous. Aussi, Attac et Les Amis de la Terre ont lancé au printemps une interpellation citoyenne des banques. Partout en France, les agences bancaires se sont vues remettre des questionnaires leur demandant de rendre des comptes précis sur les principaux aspects de leurs activités. De ces réponses, nous avons tiré un rapport d'analyse, que nous publierons à la fin du mois. Politiques de crédit aveugles, gestion humaine catastrophique, irresponsabilité environnementale, absence de démocratie interne, ce que nous y découvrons du monde bancaire permet de confirmer l’idée que seule une mise sous contrôle des banques par l’État et les citoyens peut résoudre l’ampleur de la crise actuelle.

Le 15 octobre, dans le cadre des actions du mouvement des indignés, nous invitons tous nos comités locaux et adhérent-e-s à agir, à montrer leur indignation, de manière unitaire, en dénonçant les banques et le déni de démocratie que représente la soumission des politiques aux intérêts financiers fauteurs de crise.


Attac France,
Paris, le 7 octobre 2011

 

 

Manifestation4.jpg

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2011 3 05 /10 /octobre /2011 16:45

Ben Whishaw : Jean Baptiste Grenouille

Dustin Offman : Giuseppe Baldini

Alan Rickman : Antoine Richis ( le fameux prefesseur Rogue)

Rachel Hurd-Wood : Laura Richis

Kartoline Herfurth : La jeune vendeuse de prune (elle joue dans "Nous sommes la nuit")

 

 

Le début du film est assez hard avec la naissance de Jean Baptiste Grenouille au milieu des détritus du marché au poisson. Mais il y a aussi de l'humour en particulier lorsque Baldini meurt comme tous ceux qui se sont occupés de Grenouille.

 

A plusieurs reprises Tom Tykwer utilise les très gros plans pour resserrer son cadrage sur l'élément focalisant, celui qui va cristalliser l'attention et la tension du regard du spectateur. On entre dans le film par les narines de Grenouille grâce à un zoom suivi d'un fondu au noir.


 

Le-parfum014.jpg


Le-parfum01.jpg

 

Le-parfum08.jpg

 

 

Parfois le cadrage est tellement reproché que la mise au point ne peut plus se faire et que l'image est floue.


 

Le-parfum011.jpg

 

 

 

La scène où Grenouille lâche un mouchoir imbibé du parfum qu'il a créé avec le corps des jeunes filles est transfigurée : Il ressemble à un torero avec son habit bleu qui ressort sur le fond jaune pale et les mains qui se tendent pour attraper le mouchoir donne l'impression de plantes marines balancées au gré des vagues de l'océan.


 

Le-parfum013.jpg

 

 

Lorsque Grenouille sent la présence de Laura qui arrive vers lui dans un carrosse les différents plans qui scrutent en rapproché le visage de la jeune fille alternent avec le visage de Grenouille.


 

Le-parfum05.jpg

 

Le-parfum06.jpg

 

Le-parfum07.jpg

 

 

Au contraire, à d'autres reprises la caméra ouvre l'espace souvent avec des images très bien léchées.


 

Le-parfum04.jpg

 

Le-parfum02.jpg

 

Le-parfum017.jpg

 

 

La photographie joue avec les couleurs tantôt froides tantôt chaudes.


 

Le-parfum09.jpg

 

Le-parfum015.jpg

 


Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 11:28

 

La complainte tomes 1 et 2 La Complainte des landes perdues - tomes 1 et 2

 

Kyle of Klanach : dernier représentant d'une famille qui a été bannie par le Loup Blanc.

Merry : servante amoureuse de Kyle.

Dame Gerfaut :Ambitieuse et prête à tout pour marier son fils à Sioban.

Le prince Gerfaut : Grand amateur de Ouki, il retrouvera le caveau de Brigga et subira la marque d'infamie pour l'avoir ouvert.

Le demi frère de Sioban : Il est au croisement des deux lignées comme Sioban et c'est en partie grâce aux pouvoirs qu'il possède que Sioban sera sauvée.

 

Grâce aux gouttes de sang de la sorcière Brigga qui séduisit le roi Averus, le prince Gerfaut parviendra à épouser Sioban car le mal est au coeur de l'amour. Il faudra toute la fidélité de Kyle et l'amour pour lui de Merry pour sauver Sioban.

 

 

Complainte-des-landes-perdues007.jpg

 

Complainte-des-landes-perdues008.jpg

 

Complainte-des-landes-perdues009.jpg

 

Complainte-des-landes-perdues0010.jpg

 

 

On remarquera au niveau de l'iconographie la référence à la croix celtique link


 

Croix-celtique.jpg

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 20:41

 

 

 

 

 

Nancy Cunard qui faillit faire brûler Aragon

(On trouvera sur le blog de P. Sollers quelques obscurcissements...link)

cotoya les surréalistes à Paris autour des années 20.

 

La liste de ceux qu'elle a fréquenté

voire aimé est longue

parmi eux Man Ray

fit une photographie

à l'esthétique purement

expressionniste

de cette irrésistible anglaise

héritière de la "Cunard line".

 



Cunard_Line_New_York_Liverpool_1875.jpg

 

 

 

 

 

Nancy-Cunard-02.jpg

 

 

Un blog avec une page sur Nancy : link

 

Nancy Cunard


Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 19:34

 

 

Dufaux, auteur de scénario prolixe link,

s'est séparé de Grzegorz Rosinsky

pour entamer ce nouceau cycle avec

philippe Delaby - Les deux artistes travaillaient

déjà ensemble sur la série Murena -

Les Moriganes sont revenues

sur les terres des seigneurs de Dylfel

pour semer la mort et la désolation

Le chevalier Sill Valt et son novice

Seamus vont partir pour Glen Sarrick

afin de chasser le mal

qui se cache au coeur même

de la demeure du seigneur de Dylfel.


Jean Dufaux, dans ce premiers tome

explique les raisons qui l'ont conduit

à modifier son projet initial.

 

"Voici donc le deuxième volet de la COMPLAINTE DES LANDES PERDUES.

Les lecteurs se souviennent peut-être d'un premier cycle qui fut mené conjointement avec
Grzegorz Rosinski, il y a de cela quelques années.
Ce cycle comprenait
4 volumes et racontait l'accession au pouvoir de la jeune prétendante au
trône des Sudenne, SIOBAN.

À l'époque, il était dans mes intentions de raconter une histoire de famille, une lutte tout
intérieure entre le bien et le mal.

Je découvris avec étonnement qu'une autre carte se déployait devant moi et que, dans chacun de ses
plis, se cachait une légende, un conte noir et or. La carte était celle des landes perdues, l'un des
plis, le récit que vous allez découvrir aujourd'hui.

Tant il est vrai que l'on croit orgueilleusement dominer son imaginaire alors que, bien souvent,
c'est celui-ci qui mène la danse.

Vous vous prépariez pour un menuet, c'est à une sarabande que vous serez conviés. Et vous êtes
priés de témoigner de la souplesse nécessaire pour ne pas sombrer dans le ridicule
!

Ainsi, petit à petit, les landes perdues dévoilèrent leurs mystères, cette sombre épopée
qui se déroula tout entière à l'écart des grandes cours européennes.

 

Avant Sioban, il y eut les CHEVALIERS DU PARDON qui tentèrent d'éradiquer de l'île ses
vieux démons, cette toile de superstitions tissée par les premiers habitants des landes, les Sor-
cières.

Les Moriganes étaient les plus redoutées de ces Sorcières car elles n'avaient rien perdu de la
puissance originelle de leur race, le Chiil con- tenu dans l'œil gauche.

Quant aux Chevaliers (parfois appelés Guerriers sur les champs de bataille), nous allons
retrouver parmi eux Seamus, le mentor de Sioban.

Un Seamus bien jeune, bien fougueux, mais dont le destin semble déjà tout tracé. Avec sa part
d'ombre et de lumière.

Ce cycle des CHEVALIERS DU PARDON comprendra également 4 volumes.

S'ensuivra le cycle des SORCIÈRES qui nous fera remonter aux origines de l'île.

Comment aussi ne pas penser au petit peuple des Oukis et aux années de maturité de Sioban?

La carte est vaste et les chemins infinis qui mènent aux trésors de notre enfance.

C'est vers cet infini-là que nous tendons jusqu'à ce qu'il nous engloutisse."


Jean Dufaux.
Mars 2004.

 

 

Moriganes001.jpg

 

Moriganes002.jpg

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 19:25

 

Bruges15-2011.JPG

 

imm006_7.jpg

 

Bruges11-2011-bis.jpg

 

imm002_3.jpg

 

imm001_2.jpg

 

imm000_1.jpg

 

Bruges-2011-bis.jpg

 

Bruges01-2011-bis.jpg

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:53

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ayant des racines africaines,

mais c'est le lot de pas mal d'humains après tout,

qui se partagent entre le Rwanda et l'Ouganda

Somi, qui vit aux States tire profit

de ce métissage et de sa superbe voix

pour interpréter des morceaux

où les instrumentaux et sa voix

se mêlent à merveille.

 

 

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Somi01.jpg
.
.
.
somi-02.jpg
.
.
.
Somi03.jpg
Partager cet article
Repost0