Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 17:35

 

 

Arles07

 

Arles05

 

Arles02

 

Arles01

 

Arles04

 

Arles03

 

Arles06

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 17:22

L'élue d'un peuple nouveau
Un film de Niki Caro
avec Keisha Castle-hugues;

 

 

 

Pai02.jpg

 

  

Un film attachant sur la transmission, sur ce qui passe d'une génération à l'autre,
héritage symbolique plus que matériel, mais qu'il faut transmettre sous peine
de perte irrémédiable d'identité.
Un film où s'opposent le monde des hommes et l'univers des femmes,
un monde masculin
qui ne peut plus faute d'héritier sauvegarder l'ordre
d'un monde menacé
 de la perte du sens de la vie,

à l'image du père de Hemi et de ses amis,
qui ont abandonné
  leur culture pour adopter celle des occidentaux.
Mais, alors que son grand-père semble avoir définitivement échoué
dans ses tentatives pour se trouver un successeur
capable d'assumer

les significations de cet univers mythique qui permet d'être au monde,

d'abord auprès de son fils, puis auprès des enfants du village,

c'est Paï qui s'impose en triomphant des épreuves, par sa volonté
et son amour pour lui.

Car cette transmission ne peut s'effectuer qu'à travers l'amour, seule force capable
d'amener les êtres à reprendre  possession d'eux même et de leur histoire,
comme si le présent ne pouvait naître à nouveau que d'un passé assumé.


Partager cet article
Repost0
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 15:07

Rocher-perce-Breton-Arcane-17.JPG


Il est vrai, qu'avec un paysage comme celui là

pas besoin d'aller fumer du pets avec ses potes les Jawas

pour décoller.

 

 

Tout y est, toute la thématique qu'André Breton a élaboré

est développée dans ces textes écrits en 1994 lors d'un voyage

au Canada avec la nouvelle élue de son coeur Elisa Claro.

 

 

 

"La vie humaine est à repassionner"

p 140

 

 

 

L'androgyne primordial :

 

"Je parle naturellement de l'amour qui prend tout le pouvoir, qui s'accorde toute la durée de la vie, qui ne consent bien sûr à reconnaître son objet que dans un seul être."

p 27

Un seul être, peut être, mais Breton s'y prendra à plusieurs fois pour le découvrir.

(Jaqueline Lamba, Suzanne Muzard, Najda, Simone Khan, Lise Deharme, pour une vue plus étandue de la place des femmes dans la vie de Breton un article sur le site Mélusine : link)

 

La femme promise, révélée par le regard :

 

"Avant de te connaître j'avais rencontré le malheur, le désespoir. Avant de te connaître, allons donc, ces mots n'ont pas de sens. Tu sais bien qu'en te voyant la première fois, c'est sans la moindre hésitation que je t'ai reconnue."

p 23



La femme-enfant :

 

" Je choisis la femme-enfant non pour l'opposer à l'autre femme, mais parce qu'en elle et seulement en elle me semble résider à l'état de transparence absolue l'autre prisme de vision."

p 69

"Et sous l'écroulement de ses cheveux dédorés se composent à jamais tous les traits distinctifs de la femme-enfant, de cette variété si particulière qui a toujours subjugué les poètes parce que le temps sur elle n'a pas de prise."

p 67


L'ésotérisme


"L'ésotérisme, toutes réserves faites sur son principe même, offre au moins l'immense intérêt de maintenir à l'état dynamique le système de comparaison, de champ illimité, dont dispose l'homme, qui lui livre les rapports susceptibles de relier les objets en apparence les plus éloignés et lui découvre partiellement la mécanique du symbolisme universel."

p 105

On connaît la fascination des suréalistes pour la métaphore, cette figure de style, destinée à rapprocher des éléments si discemblables par la comparaison et l'utilisation du mot "comme".

 

La révolution


"La rebellion porte sa justification en elle-même, tout à fait indépendamment des chances qu'elle a de modifier ou non l'état de fait qui la détermine."

p 108

 


Le retour à l'enfance au monde primitif, originel

 

"Et tout d'abord, chez l'homme un terrible besoin d'enfance persistante demande à être comblé."

p 139


 

Sur le wiki un article sur Arcane 17 : link

Sur le wiki un article sur le tarot de Marseille : link

 


Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 09:20

 

 

 

 

 

 

 


Trois films résument celle qui disparut prématurément en 1981 :

"La fureur de vivre" de Nicholas Ray

"La prisonnière du désert" de John Ford,

et "West Side Story" de Robert Wise

De quoi laisser quelques regrets même si sa carrière

avait largement périclité elle reste inoubliable

dans le rôle de Judy, Debbie ou Maria...


 

natalie-wood.jpg

 

natalie-wood02.jpg

 

Natalie-Wood03.jpg

 

Natalie-Wood04.jpg

 


Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 17:06

 

Sur basta un article link (à lire !) qui détaille le mécanisme des "retraites chapeaux" réservé à une centaine de grands patrons d'entreprises cotées en bourse. L'article s'appuie sur l'exemple de 24 de ces grands patrons. Chaque année, ils reçoivent ensemble près de 30 millions d’euros en pension retraite ! Lindsay Owen-Jones, l’ancien PDG de L’Oréal, reçoit ainsi une pension annuelle de 3,4 millions d’euros. Soit 400 fois le minimum vieillesse ! Une paille, mais comme nous le rappelle si bien la dure loi du marché c'est sans doute parce qu'ils le valent bien.

Pour financer les retraites chapeaux de ces hauts dirigeants, les grandes entreprises provisionnent des sommes considérables qui représentent un pourcentage non négligeable de la trésorerie : près de 5% du bénéfice net 2009 de la Société Générale], 2,2% du résultat net 2009 de Veolia. Pas gênant pour la compétitivité, pas comme les salaires des employés. Et cerise sur le gâteau, ces retraites chapeaux sont très peu imposées.

 


 

 

 

 

 

 

 

Page ouverte à : mArx et tous ses brother's

 




Partager cet article
Repost0
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 19:12

 

 

 

"Selon Breton, l'homme doit un jour rencontrer une femme, une femme unique au monde, la seule qui soit digne de son amour ; il la découvrira, il la reconnaîtra sans peine comme sa moitié perdue, puisque, de même qu'il l'aimera jusqu'à sa mort, il l'a aimé depuis sa naissance sans le savoir, en somme de toute éternité."

Xavière Gauthier - Surréalisme et sexualité p 72

 


Partager cet article
Repost0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 15:57

 

 

Fidèle à son credo écologique (Et au milieu coule une rivière), Robert Redford réalise un film sans surprise avec des oppositions taillées à la serpe entre d'un côté le Montana, la nature, la vrai vie avec ses valeurs authentiques et de l'autre la ville, le stress et la perte des repères nécessaires à une vie heureuse.

Bref, assez insipide comme des spaghet à la carbonara qui manqueraient de sauce.

Bien sûr, les paysages du Montana jouent bien et la musique aussi.

Les acteurs sont nickels surtout Kristin Scott-Thomas.

Sam Neill est solide comme à son habitude et Scarlett J. est bien jeune encore.

 

La première scène du film est superbe,

admirablement filmée avec un montage rythmé

qui lui donne de l'intensité.

Elle est, tout simplement, immanquable.


 

homme-qui-murmurait.jpg

 

homme-qui-murmurait02.jpg

Partager cet article
Repost0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 09:26

 

La tentation est grande chez certains d'interdire ou d'utiliser la censure

dès qu'on n'est plus dans les clous

dès qu'on sort un peu la tête du rang

ou tout simplement

dès qu'on n'est plus tout à fait dans l'idée que l'on se fait

de l'identité la seule, l'unique, la vraie

la nationale....


sur Rue 89 l'article déclencheur : link

 

 

« Le thème principal de ce disque est l'unité et le partage, entre Maghrébins mais aussi entre tous les peuples… Toutes les origines confondues, sans différence ». Ce message avait été publié sur le blog de Rim-K le 29 juin 2009, date de sortie du disque Maghreb United, aujourd'hui disque d'or.

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 19:57

 

 

 

 

 

Palmyre

Palmyre

Palmyre

Palmyre

Palmyre



Le vélo n'est pas seulement un sport

ni même un spectacle

il touche de très près avant tout

au récit

à la légende

à l'épopée

mais s'il suscite l'engoument

c'est parce qu'il est avant tout

un parcours

dans un univers mythique

où les lieux traversés

sont aussi importants que les hommes qui les traversent,

parce qu'ils sont chargés d'histoire

qu'ils possèdent l'épaisseur

que leur donne le temps accumulé

et qu'ils existent en dehors de toute présence physique

dans l'évocation propre de leur nom

comme un passage symbolique dans un monde

où la légende à chaque nouvelle course remet en scène

les éléments qui ont rendu possible

sa transmission dans le discours des hommes.



Partager cet article
Repost0
10 avril 2010 6 10 /04 /avril /2010 19:42

 

 

 

 

 

IMGP5207.JPG

 

IMGP5209.JPG

 

IMGP5212.JPG

Partager cet article
Repost0