Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 07:49

 

Lui, c'est Alex Scally de Baltimore

Elle, c'est Victoria Legrand,

la nièce à Michel, dont tout le monde se rappelle des "parapluies de Cherbourg"

et des "demoiselles de Rochefort" avec ses soeurs jumelles...

Ah ! Catherine Deneuve et Françoise Dorléac...


 

demoiselles-de-rochefort-02-g.jpg


Mais ce n'est pas le sujet,

une prochaine fois peut-être...

alors revenons à

Elle et lui ou Lui et elle,

ce sont "Beach house"

et là on est subjugué...


 

 

 

Une fantastique intro...

 

 

 

 

Les accords plaqués à l'orgue, magique...

 

 

 

 

Beach house, on n'aime pas

on adore...

 

 

BeachHouse.jpg

 

beachhouse3.jpg

 

 

Victoria

 

VictoriaLegrand2.jpg

 

 

Des photos, des photos, des photos... Encore... link


Partager cet article
Repost0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 05:34

 

Une comédie à la sauce ibérique concoctée par Alex de la Iglésia

très bien servi par Guillermo Toledo entre Nanni Moretti et Vittorio Gasman dans "Le fanfaron"

et Monica Cervera croustillante, à l'image de certains personnages de Pedro Almodovar.

Drôle, mais aussi caustique, nous renvoyant à nos stéréotypes par rapport

à un modèle de consommation de masse qui utilise et véhicule

une image de la beauté féminine standardisée et aliénante.

Alex de la Iglesia c'est aussi "Crime à Oxford"

dans un autre genre mais qu'on aime aussi.

 

Crimes à Oxford

 

 

Le-crime-farpait01.jpg

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 19:11

L.MALET.jpg

 

 

 

Un sentiment instinctif m'a fait tourner la tête et je l'ai  aperçue depuis l'autre côté de la rue. Appuyée contre un mur  lépreux, elle s'érigeait, immobile comme une statue.

Elle portait des bottes de cuir noir à hauts talons et des  gants également de cuir qui luisaient dans la pénombre, cap- tant le plus ténu rais de lumière, comme s'ils ruisselaient  d'eau. Une jupe sombre, retenue par une ceinture à grosse  boucle de métal, lui arrivait aux genoux, laissant apparaître,  entre l'ourlet et le haut des bottes, la soie d'un bas noir. Un  chandail clair moulait son buste. Orgueilleusement, ses seins  de putain pointaient, lançant un double défi de leurs deux  bouts acérés. Sa physionomie vulgaire, aux yeux profondément enfoncés dans les orbites, à la bouche béante comme  celle d'une noyée, exprimait une sorte de mépris hébété.

Je l'ai aperçue depuis l'autre côté de la rue et elle m'a  rappelé qu'il existait des femmes et qu'elle était mieux qu'un  échantillon de ce sexe, qu'elle représentait pour moi, à ce  moment, la Femme elle-même, et en même temps quelque  chose d'autre, de dangereux et de sacré, une goule dispensatrice de plaisir.

Je l'ai aperçue depuis l'autre côté de la rue et, dès que  je l'ai eu aperçue, j'ai eu envie d'elle à en crier. Elle s'offrait  à l'étal, à moi sur un signe. Il n'était que de s'entendre sur le prix... .  

Ce rappel pécuniaire m'a fait retomber sur terre. Je n'avais pas d'argent. Ou si peu. Mon désir de bénéficier des caresses tarifées de cette femme s'en est accru, nuancé d'un  peu de haine.

Je me suis éloigné lentement, tordant le cou pour ne la  point perdre de vue.

Elle restait spectralement immobile, phosphorescente de la tête aux pieds, comme une viande en décomposition.

 

 

 

p 32


Partager cet article
Repost0
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 13:08

 

 

Comme sortie du temps

coincée sous la poussière

entre un album des doors,

pourquoi pas "rider on the storm",

et un vieil orgue Hammond,

C'est la belle Karen,

top modèle à ses heures

qui nous ballade langoureusement.

Désuet ?

 

Attention

les consonances s'y prêtent

mais l'une des deux fait beaucoup plus de bruit que l'autre

alors difficile de confondre

Karen Elson avec Karine Axelsson.

 

Quelle est Karen, quelle est Karine ?




  Karen-Elson.jpg

 

 

Karine-Axelsson.jpg

 

Réponse Karin Axelsson

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 19:13

 

 

 

 

 

 

Barrage de Roselend01

 

Barrage de Roselend02

 

Barrage de Roselend03

 

Barrage de Roselend04

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 15:43

 

 

 

 

 

La loi est dure

mais Alex le sait-elle ?

La petite Alexandra nous vient du Michigan

apportant avec elle la fraîcheur d'une voix de porcelaine

une musique bien doucerette

paraît-il inspirée des Stones

et sans doute sait-elle que

si les pierres qui roulent n'amassent pas mousse

les rolling stones ont quant à eux

amassé pas mal de tune.

 

 

Alex-Winston-02.jpg

 

Alex-Winston.png

 

Alex-Winston1.jpg

 

 

 


Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 06:29

TOUCHE PAS

A MA NATION

 

 

 

 

 

 

 

En proposant  d'étendre les possibilités de déchéance de la nationalité française à de nouvelles catégories de citoyens, Nicolas Sarkozy a franchi, avec le discours de Grenoble, un cap dangereux.

En effet, pour la première fois au plus haut de niveau de l'Etat, il aura été publiquement affirmé qu'il existe des « Français de souche » et des « Français de papier », comme le clame le Front National depuis sa création et au risque de crédibiliser ce dernier. Allant jusqu'à remettre en cause le droit du sol, le Président de la République voudrait en outre que les jeunes « d'origine étrangère » ne deviennent plus automatiquement  français à leur majorité s'ils ont été délinquants !

Sous le faux prétexte d'assurer la sécurité des Français, le pouvoir tend en fait à imposer une idée aussi simple que malhonnête: les problèmes de notre société seraient le fait des étrangers et des Français d'origine étrangère.

De tels propos, relayés et amplifiés jusqu'à la nausée par nombre de responsables politiques poursuivent une lente mais sure dérive illustrée aussi bien par le débat sur l'identité nationale que par l'ignoble stigmatisation dont les Roms et les Gens du voyage sont depuis quelques semaines les victimes.

Ces propos constituent une atteinte intolérable aux principes constitutifs de la Nation.

Pour nous, la Nation, ce n'est pas la recherche frénétique de la mise au ban de citoyens. C'est tout au contraire l'affirmation de la légitimité de tous à participer en pleine égalité aux choix publics.

Pour nous, la Nation, ce n'est pas l'utilisation des étrangers comme boucs émissaires afin de masquer le marasme économique et social de notre pays.
C'est tout au contraire l'attachement à un traitement digne et égal de tous.

Malheureusement, cette atteinte aux valeurs d'égalité et de dignité s¹apprête aujourd'hui à trouver une concrétisation à travers le projet de loi Besson relatif à l'immigration et la batterie d'amendements d¹ores et déjà annoncés pour durcir un texte qui tournait déjà le dos aux principes humanistes les plus élémentaires.

Face à cette offensive, nous prononçons un triple « non » :

Non à l'extension des possibilités de déchéance de nationalité !

Non à la stigmatisation des Roms et des Gens du voyage !

Non au recul des droits des étrangers contenu dans le projet de loi Besson !

 

Signez la pétition : link

Partager cet article
Repost0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 18:02

PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE

 

 

Rachid Bouchareb avait montré

dans son film "indigènes"

combien l'Etat français

pouvait conjuguer l'ingratitude

avec le mépris.

Heureusement,

la mémoire des hommes

finit toujours,

comme le feu sous la cendre,

par sortir de l'oubli,

ceux-la même qui jamais

n'auraient dû y tomber.

Addi Bâ

est né en 1913 près de Conakry

en avril 1940 il fonde le premier

maquis des Vosges. Fait prisonnier,

il est torturé et fusillé sans avoir parlé.

Ce résistant n'a reçu la médaille de la

Résistance qu'en 2003.

 

 

Voir son portrait dans le livre de Lilian Thuram "Mes étoiles noires"

 

Un site sur Addi Bâ : link

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 14:51

PALMYRE

PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE

 

 

 

"Cherchez au fond de vous-mêmes

ce que vous croyez être le meilleur,

et trouvez une raison pour que votre

vie soit digne d'être vécue. Si vous le

faites, votre vie aura un sens. Sinon,

vous vous amuserez, vous aurez des

distractions comme dit Pascal, mais

vous n'aurez pas l'honneur de vivre."

 

Geneviève de Gaulle

 

A l'âge où tant d'autres ont été jeunes et insouciants*

Marie Claude Vaillant -Couturier,

Danielle Casanova et

Geneviève De Gaule-Anthonioz

s'engagent dans la Résistance.

Toutes les trois

connaîtront les camps de la mort,

héroïnes lumineuses,

incarnant si bien cet absolu

jusqu'aux larmes

 

Le 31 janvier 1944, gare de l'Est, s'ébranle le terrifiant cortège des femmes françaises

que l'on a poussées dans des wagons à  bestiaux bondés :

le fameux " convoi des 27 000 ". Sitôt arrivée à  Ravensbrück,

chacune d'elles endosse un matricule commençant par ce nombre :

Geneviève n'est plus que le numéro 27372.

Dans cette " petite Sibérie mecklembourgeoise ", elle assiste, impuissante,

à  " la destruction progressive de ce qui constitue un être humain : sa dignité ".

Il ne lui faudra pas moins de cinquante-quatre ans pour livrer un témoignage vibrant

de cette descente aux enfers dans La Traversée de la nuit.

 

* Par un racourci cruel du destin c'est le titre du livre

coécrit par Laurent Fignon et Jean-Emmanuel Ducoin

"Nous étions jeunes et insouciants".

Laurent Fignon est décédé le 31 août 2010. Il écrivait :

"Tous les hommes meurent un jour.

Si mavie devait s'arrêter prochainement,

j'aurai cette chance inouïe de partir sans regret."



Partager cet article
Repost0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 16:53

 

 

"Le silence se refermera derrière nous."

 

Les vagues p 79 - V. Woolf

 

 

 

 

 

murs-des-federes.jpg

 

Dis-moi ton nom

je te dirai qui tu suis : link

 

Suivez la trace :  Trace Opus 3

Partager cet article
Repost0