Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

25 décembre 2012 2 25 /12 /décembre /2012 08:01

"Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort." 

Nietzsche

 

 

 

 

On le savait depuis le premier opus, mais dans ce dernier volet

c'est encore plus vrai.

On retrouve donc un Batman reclu dans son manoir,

presque déjà brisé, sorte de Howard Hughes crépusculaire.

Tout va pour le mieux à Gotham,

mais on le sait aussi, le mal n'est jamais

aussi puissant que lorsque l'on croit

à sa destruction.

Heureusement James Gordon (Gary Oldman, oui l'inénarable

Jean-Baptiste Emanuel Zorg du "cinquième élément", ou alors

Sirius Black de la saga Harry Potter) veille,

d'autant qu'il sait, lui, que l'anéantissement du mal

repose sur un mensonge.


Le mal c'est lui.

 

dark-knight-rises-bane-motion-poster.jpg

 

Mais Tom Hardy dans le personnage de Bane reste très très loin

de la performance de Heath Ledger avec le Joker, il manque cruellement

de prestance et de charisme.

 

Heureusement - encore - certains méchants ne sont pas

aussi méchants qu'ils le pensent et si Catwoman n'est pas une bad girl

ni une batgirl ( Alicia Siverstone ou Yvonne Craig) Anne Hataway

qui possède parfois des airs d'Audrey Hepburn, redonne un peu de vie

à un Batman qui sombre inexorablement dans la déchéance

à laquelle des souvenirs devenus mortifères le conduisent.

Toutes les scènes entre le Batman et la Catwoman sont bien menées

flottant entre attirance et rejet et la meilleure d'entre elles reste sans doute celle du bal

avec la musique de Ravel. Et puis il y a un petit côté subversif dans le discours

de la belle Selina Kyle, petit mais qui a le mérite d'exister,

Nolan brassant beaucoup de thématiques,

trop peut-être.

 

anne-hathaway-catwoman-dans-the-dark-10704252vhpii.jpg

 

anne_hathaway_catwoman_dark_knight_rises-1280x1024.jpg

 

Anne-Hathaway-Catwoman.jpg

 

 

Anne-Hataway.jpg

 

Anne Hataway s'en tire assez bien et soutient la comparaison avec les autres Catwoman :


Michel Pfeiffer dans "Batman le défi" de Tim Burton

 

michelle_pfeiffer-cat-woman.jpg

 

Julie Newmar qui incarna une Catwoman pour la télé dans les années soixantes.

 

julie-newmar-catwoman.jpg

 

et surtout Halle Berry (qui a reçu un Razzie Award pour ce rôle) dans le film de Pitoff.

 

halle-berry-hot-catwoman-6.jpg

 

 

On oubliera Marion Cotillard dans le rôle de Miranda Tate absolument transparente

mais pas : Christian Bale Bruce Wayne, Michael Caine Alfred Pennyworth

Morgan Freeman  Lucius Fox et Joseph Gordon-Levitt  John Blake qui nous réserve

une petite surprise à la fin.

 

Une critique acerbe mais juste de l'idéologie du film :link


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 13:28

 

 

Blackmill - Miracle by Blackmill

 

Blackmill alias Robert Card

 

 

Dorothy Virginia Margaret Juba ou Dorothy Horan ou enfin Dovima,

quelque soit son nom incarnait une sorte de grâce hiératique.
Mais le temps, que rien n'émeut,  et sur lequel même les anges n'ont de prise

n'arrêta pas sa course pour si peu.

Née en 1927 à New York, Avedon fit d'elle une photo célèbre avec des éléphants.

 

 

 

 

DOVIMA.jpg

 

 

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 09:37

FOND-Opera03.jpg

 

 

 

  Anna-Caterina-Antonacci01.jpg

 

 

Soprano italienne né à Ferrare en 1961.

Elle a interprété  fin 2012 une Carmern

dont la mise en scène  de Yves Beaunesne

a été assez décriée.

 

 

anna_caterina_antonacci_opera_news.jpeg

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 18:31

 

 

 

 

 

50b799a606650.jpeg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  arcelormitta0l5.jpg

 

 

arcelormittal01.jpg

 

 

Arcelor-Mittal0.jpg

 

 

arcelor-mittal02.jpg

 

 

 

La pétition en ligne :  link

 

 

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 18:24

 

 

 

Kendra Morris - Banshee

kendra-Morris.jpg

 

 

Nous ne pouvons pas tous être les maîtres

et les maîtres ne peuvent pas tous être fidèlemlent servis.

 

En effet, seigneur, aussi vrai que vous êtes Roderigo,si j'étais le More,

je ne voudrais pas être Iago.

En le servant, je ne sers que moi-même.

 

Je ne suis pas ce que je suis.

Acte I - scène première

 

Un être comme toi fait pour effrayer et non pour plaire.

Acte I - scène trois

 

Gémir sur un malheur passé et disparu

est le plus sûr moyen d'attirer un nouveau malheur.

 

Les mots ne sont que des mots, et je n'ai jamais ouï dire

que dans un coeur meurtri on pénétrât par l'oreille...

 

S'il est vrai que la vertu a tout l'éclat de la beauté,

vous avez un gendre plus brillant qu'il n'est noir.

 

 

Notre corps est notre jardin,

et notre volonté est notre jardinier.

 

Il y a dans la matrice du temps bien des évènements

dont il va accoucher.

 

Il faut que l'enfer et la nuit

produisent à la lumière du monde ce monstrueux embryon !

Acte II - scène première

 

Quand les démons veulent produirent les forfaits les plus noirs,

ils les présentent d'abord sous des dehors célestes.

Acte III - scène première

 

Oh prenez garde, monseigneur, à la jalousie !

C'est le monstre aux yeux verts qui produit l'aliment dont il se nourrit.

 

Car elle avait des yeux, et elle m'a choisi !

Acte III - scène trois

 

L'honneur est une essence qui ne se voit pas;

beaucoup semblent l'avoir, qui ne l'ont plus.

Acte IV - scène première


Partager cet article
Repost0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 21:16

 

 

florence-welch.jpg

 

 

Florence et Calvin sont dans un bateau

mais personne ne tombe à l'eau

et tout l'monde reste dans l'bateau


 

Calvin-Harris.jpg

 

 

 

Bein... Personne tombe à l'eau, alors ?

Non, comment tu veux tomber à l'eau quand tu t'appelles Calvin ?

Bein... On dit bien mettre de l'eau dans son vin.

Ouais, mais on met pas du vin dans de l'eau.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 21:54

 

 

 

 

Alejandra Felmer alias Alex June

 

 

 

La mort du Feu


Les Oulhamr fuyaient dans la nuit épouvantable. Fous de souffrance et de fatigue, tout leur semblait vain devant la calamité suprême : le Feu était mort. Ils l’élevaient dans trois cages, depuis l’origine de la horde ; quatre femmes et deux guerriers le nourrissaient nuit et jour.
Dans les temps les plus noirs, il recevait la substance qui le fait vivre ; à l’abri de la pluie, des tempêtes, de l’inondation, il avait franchi les fleuves et les marécages, sans cesser de bleuir au matin et de s’ensanglanter le soir. Sa face puissante éloignait le lion noir et le lion jaune, l’ours des cavernes et l’ours gris, le mammouth, le tigre et le léopard ; ses dents rouges protégeaient l’homme contre le vaste monde.

Toute joie habitait près de lui. Il tirait des viandes une odeur savoureuse, durcissait la pointe des épieux, faisait éclater la pierre dure ; les membres lui soutiraient une douceur pleine de force ; il rassurait la horde dans les forêts tremblantes, sur la savane interminable, au fond des cavernes. C’était le Père, le Gardien, le Sauveur, plus farouche cependant, plus terrible que les mammouths, lorsqu’il fuyait de la cage et dévorait les arbres.
Il était mort !

 

 

Ca vous prend aux tripes un truc comme ça...

Des générations de mômes se sont longtemps couchés de bonnes heures

super angoissées et parfois leur bougie éteinte, leurs yeux se fermaient si vite

pour essayer d'oublier les images de la horde en fuite et livrée à la nuit...

 

Arhhhg z'auraient mieux fait de lire du Proust les pauvres mioches...


 

"La guerre du feu" est un roman écrit et publié en 1911 par deux frères Joseph Henri Honoré Boex

et Séraphin Justin Boex qui ont trouvé plus simple de signer J-H Rosny.

Comme on les comprend.

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 16:54

 

 

 

Marx01

 

 

Longuet.jpg

 

 

Le  « manque de savoir-vivre et l’agressivité des gens » sont, selon Ipsos,

la première source de stress des Français, qui se plaignent d’une multiplication des incivilitésdans les transports en commun, à La Poste ou sur les terrains de sport.

 

Faudra ajouter aussi sur Public Sénat dans la liste.

 


Invité mardi à un débat sur le mariage homosexuel, auquel il est farouchement opposé, dans l’émission

"Preuves par 3" sur la chaîne parlementaire Public Sénat, l'ancien ministre Gérard Longuet (UMP)

adresse un vigoureux bras d'honneur face à la caméra, tandis que le générique défile et que les micros

sont éteints. Certains ont cru que ce geste était destiné aux homosexuels alors qu'il s'adressait

en fait au gouvernement algérien, qui exige "une reconnaissance franche des crimes perpétrés

à leur encontre par le colonialisme français".

link

 

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 15:29

 

 

 

Marx01

 

 

 

Faudrait demander à M Bernard Arnault ce qu'il en pense.

 

link

 

 

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 23:10

 

 

 

 

 

 

C'est précisément par l'amour

et par lui seul que se réalise

au plus haut degré la fusion

de l'existence et de l'essence.

p 26

 

Je parle naturellement de l'amour

qui prend tout le pouvoir, qui s'accorde

toute la durée de la vie, qui ne consent

bien sûr à reconnaître son objet

que dans un seul être.

A cet egard l'expérience,

fût-elle adverse, ne m'a

rien appris.

De ma part, cette instance

est toujours aussi forte et

j'ai conscience que je n'y

renoncerais qu'en sacrifiant

tout ce qui me fait vivre.

Un mythe des plus puissants

continue ici à me lier...

p 27

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Partager cet article
Repost0