Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 09:31

 

I-robot est un film de Alex Proyas (réalisateur de "The crow") inspiré des romans d'Isaac Asimov avec les fameuses lois (commandements) qu'un robot de peut enfreindre. Mais comme tout ce qui est interdit est fait pour être transgressé, la suite s'imagine facilement. Sauf que là, c'est pour le bien des humains que le mal sera fait, subtile dialectique qui échappe peut être un tantinet à Will Smith qui joue l'officier Del Spooner et qui possède une défiance viscérale par rapport aux robots, mais pas à Bridget Moynahan le docteur susan Calvin. Le film propose une réflexion sur l'intelligence artificiele et sur notre capacité à la complexifier jusqu'à la rendre proche de celle des humains, si proche même que la dernière limite qui nous sépare des robots pourrait être franchie dès que ceux-ci seraient capables d'avoir des sentiments.

De loin, car l'esthétique n'est pas du tout la même, le film renvoie à "Blade runner" qui posait aussi ce type de poblématique. Sur le wiki on verra les liens posibles avec Matrix, Star War et 2001 odyssée de l'espace. link

 


 

i-robot-affiche_49958_4467.jpg

 

 

i-robot-2004-42-g.jpg

 

i-robot-2004-21-g.jpg

 

 

Bridget Moynahan est malheureusement rare à l'affiche des films qu'on aime

et c'est dommage.

 

 

Bridget_Moynahan_013.jpg

 

 

 

Bridget_Moynahan_016.jpg

 

Bridget_Moynahan_2.jpg


Partager cet article
Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 10:08

 

 

 

 

La glisse avec The Cocteau Twins,

on est surement pas très loin du Paradis.

 

 

Montchavin01.jpg

 

Montchavin03.jpg

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 10:36

 

 

Un groupe de Trip Hop malheureusement disparu au meilleur de sa forme.

Avec, à la voix, mis Bronagh Slevin.

 

 

 

 

 

Crustation.jpg

 

 

un com sur le site : link

ou sur le site : link

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 09:01

 

 

Bien aimée est un doux euphémisme

pour celle qui enchanta notre enfance.

Elisabeth Montgomery née en 1933 est décédée en 1995.

D'après le Wiki, elle est s'est engagée pour des causes généreuses

et cela rajoute un rien de mélancolie à son souvenir.

Elle était Sam, de son air si doux

qui savait tout arranger d'un frémissement des narines.

L'image d'une Amérique tranquille et sans problème

qu'on gobait comme l'agneau qui tête sa mère.

 

 

 

sorciere-bien-aimee.jpg

 

 

sorcière bien aimée02

 

 

Elizabeth-Montgomery.jpg

 

 

Elisabeth-Montgomery02.jpg

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2010 6 25 /12 /décembre /2010 09:21

PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE
PALMYRE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Higelin avait raison

il fallait alerter les bébés

mais il est trop tard ce soir

le rapport  de Jean Marie Bockel

préconise le repérage précoce

et mister Galton is coming back.

Il va falloir dépister,

recalibrer, formater, redresser,

trier le bon grain de l'ivraie,

et l'ivraie on voit bien ce que c'est

ça pousse en banlieue

et ça a une gueule pas toujours tibulaire*

mais souvent

et s'il y a de la mauvaise herbe

c'est la faute du jardinier

comme on peut pas tuer le bébé

et jeter l'eau du bain

on va s'attaquer

à ceux qui y ont livré l'ivraie

à l'ivresse de la liberté

à ceux qui ont délaissé

leurs obligations légales.

Coatching et punition

voilà deux mamelles

qui déplairaient à Tirésias.

Mais hélas

tout passe, tout lasse**

et s'efface devant la peur

car l'ivraie ça fait peur

ça effraie, l'ivraie, c'est vrai.

Alors tant qu'il est temps

alertons les bébés

 

 

 

* Coluche "pas tibulaire mais presque"

** Louis Chédid

 

 




Partager cet article
Repost0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 19:37

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a quelque temps, déjà,

nous avions découvert Elsiane

duo de Montréal composé de

Stephane Sotto et d'Elsieanne Caplette.

C'est surtout la voix de la chanteuse

superbement mise en valeur

par la mélodie qui donne un aspect

si particulier à leur musique.

 

 

Elsiane.png

 

 

Elsiane03.jpg

 

Elsiane

 


 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 09:04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Qui ne ressent pas profondément la haine du présent

n'a pas vraiment l'amour de l'avenir"

 

John Lennon

 

 

1965

 

Les flower people se dirrige vers San Francisco pour s'installer

dans le quartier de Haight-Ashbury.

Le hippyland est en train de naître...

 

 

Les quatre de Liverpool composent l'album "Revolver en 1966

 

 

beatles-revolver.jpg

 

 


Une pochette mythique, un album précurseur qui sort en 1967

link

 

 

Beatles---Sgt-Peppers-Lonely-heart-club-band.jpg

 

 

John et Yoko à l'époque du "give peace a chance".

 

 

yoko-ono-john-lennon.jpg

 


   

George Harrison et son épouse Pattie Boyd qui fréquenteront leur gourou

Maharishi Mahesh Yogi

George-Harrison.jpg

 

 

 

 

 

beatles-yellow-submarine.jpg

 

 

En 1968 George Dunning embarque tout ce beau monde à bord du Yellow Submarine destination le Pepperland. Le film d'animation psychédélique incorpore des chansons des four boys dont le fameux "Lucy in the sky with diamonds" et la très belle "Eleanor Rigby"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 "La mémoire nous rappelle l'historien britanique Eric Hobsbawn, n'est pas tant

un mécanisme d'enregistrement qu'un mécanisme de sélection" permettant de

"lire les désirs du présent dans le passé".

 

In Le Monde Diplomatique

  

 

....................................................................................................By Underwood.......................

 

.

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 20:23

 

 

Quant à vous, dans l'immobilité soudain totale,
vous retournez entre vos doigts ce livre que vous
n'avez pas lu, mais par la présence duquel commence
à s'imposer si fortement à vous un autre livre que
vous imaginez, ce livre dont vous désireriez tant qu'il
fût pour vous, dans les circonstances présentes, ce
guide bleu des égarés à la quête duquel court, nage,
et se faufile ce personnage embryonnaire qui se débat

dans un sous-paysage encore mal formé, reste
silencieux devant le douanier Janus dont le double visage

est surmonté d'une couronne de corbeaux, chacune de

leurs plumes noires bordée d'un liseré de
flammes. qui s'élargit de telle sorte que toutes leurs
ailes bientôt sont en flammes, puis tout leur corps, puis
leur bec et leurs pattes semblables à du métal chauffé à
blanc. seuls leurs yeux demeurant comme des perles
noires froides au milieu de cet embrasement.

 

p 231

 

 

Vous dites ; il faudrait montrer dans ce livre

le rôle que peut jouer Rome dans la vie d'un homme à Paris ;

 

p 277

 

Le mieux serait sans doute de conserver à ces

deux villes leurs relations géographiques réelles,

et de tenter de faire revivre sur le mode de la

lecture cet épisode crucial de votre aventure, le

mouvement qui s'est produit dans votre esprit

accompagnant le déplacement de votre corps d'une gare à l'autre

à travers tous les paysages intermédiaires.

Vers ce livre futur et nécessaire dont vous tenez

la forme dans votre main.

 

p 283

 

 


Partager cet article
Repost0
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 11:33

 

 

 

 

 

Ex-mannequin mais toujours brésilienne aux dernières nouvelles

celle qui porte son nom comme une promesse

séduit aussi par la musique qu'elle propose

mélangeant les genres comme on aime le faire au pays de Lulla.

 

 

cibelle4.jpg

 

 

cibelle_wt09wp.jpg

 

 

Cibelle04.jpg

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 19:48

 

 

 

Marx01

 

Pour un nouveau système économique et social
Mettons la finance à sa place !


Appel soumis À la signature des associations, syndicats et mouvements sociaux
Belém, le 1er février 2009


La crise financière est une crise systémique qui s’inscrit dans le contexte de crises globales multiples (climatique, alimentaire, énergétique, sociale…) et d’un nouvel équilibre des puissances. Cette crise résulte de trente ans de transferts des revenus du travail vers le capital, tendance qu’il faut inverser. Elle est la conséquence d’un système de production capitaliste fondé sur le laissez-faire et qui se nourrit de l’accumulation des profits à court terme par une minorité, des déséquilibres financiers internationaux, de la répartition inégale des richesses, d’un système commercial injuste, de la perpétration et l’accumulation de dettes irresponsables, écologiques  et illégitimes, du pillage des ressources naturelles et de la privatisation des services publics. Cette crise frappe l’humanité dans son ensemble, à commencer par les plus vulnérables (les travailleurs, les chômeurs, les paysans, les migrants, les femmes…) et les pays du Sud, qui sont victimes d’une crise dont ils ne sont en rien responsables.

Les moyens utilisés pour sortir de la crise se limitent à socialiser les pertes en vue de sauver, sans réelle contrepartie, le système financier à l’origine du cataclysme actuel. Où sont les moyens pour les populations qui sont victimes de la crise ? Le monde n’a pas seulement besoin de régulations, mais d’un nouveau paradigme qui ramène la sphère financière au service d’un nouveau système démocratique fondé sur la satisfaction de tous les droits humains, le travail décent, la souveraineté alimentaire, le respect de l’environnement, la diversité culturelle, l’économie sociale et solidaire et une nouvelle conception de la richesse. C’est pourquoi nous demandons de :


  • Mettre les Nations unies, réformées et démocratisées, au cœur de la réforme du système financier, car le G20 n’est pas un forum légitime pour apporter les réponses adéquates à cette crise systémique.
  • Etablir des mécanismes internationaux, permanents et contraignants, de contrôle des mouvements de capitaux.
  • Mettre en œuvre un système monétaire international fondé sur un nouveau système de réserve et incluant la création de monnaies de réserve régionales, afin d’en finir avec la suprématie du dollar et d’assurer la stabilité financière internationale.
  • Mettre en œuvre un mécanisme global de contrôle public et citoyen des banques et des institutions financières. L’intermédiation financière doit être reconnue comme un service public garanti à tous les citoyens du monde et doit être sortie des accords commerciaux de libre échange.
  • Interdire les fonds spéculatifs et les marchés de gré à gré, sur lesquels sont échangés les produits dérivés et autres produits toxiques hors de tout contrôle public.
  • Eradiquer la spéculation sur les matières premières, à commencer par les produits alimentaires et énergétiques, par la mise en œuvre de mécanismes publics de stabilisation des prix.
  • Démanteler les paradis fiscaux, sanctionner leurs utilisateurs (individus, compagnies, banques et intermédiaires financiers) et créer une organisation fiscale internationale chargée d’enrayer la concurrence et l’évasion fiscales.
  • Annuler la dette insoutenable et illégitime des pays appauvris et établir un système responsable, démocratique et juste de financement souverain au service du développement durable et équitable.
  • Etablir un nouveau système international de répartition des richesses par la mise en œuvre d’une fiscalité plus progressive au niveau national et par la création de taxes globales (sur les transactions financières, sur les activités polluantes et sur les grosses fortunes) pour financer les biens publics mondiaux.

 

Nous appelons les associations, les syndicats et les mouvements sociaux à converger pour créer un rapport de force citoyen en faveur de ce nouveau modèle. Nous les appelons à multiplier les mobilisations partout dans le monde, notamment face au G20, dès le 28 mars 2009.

 


Partager cet article
Repost0