Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 19:00

Une BD qui nous entraîne sur plusieurs continents à la suite de Vera Mikhaïlov, une infirmière qui travaille pour la Croix Rouge, et qui suite à la mort de son père d'origine tsigane cherche son frère jumeau dont elle n'avait jusqu'alors jamais entendu parler.

Le scénario de Christian Perrissin est bien ficelé, il nous fait découvrir des lieux et des peuples peu connus et le dessin de Boro Pavlovic est magnifique, surtout lorsqu'il se déploie sur tout l'espace de la page.

 

El-Nino001.jpg

 

 

El-Nino002.jpg

 

Cette recherche est aussi l'occasion de découvrir le peuple Badjo, un peuple nomade qui vit sur la mer le long des côtes d'Indonésie.

link

Dans le même ordre d'idée on s'interressera aussi à l'authentique princesse Bugi pour faire connaissance avec ce peuple indonésien.

link

link

 

 

El-Nino005.jpg

Partager cet article
Repost0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 17:06

 

LE PALAIS DE L'EUROPE

 

Le casino municipal de Menton est construit à partir de 1908 sous la direction de Hans Georg Tersling né au Danemark en 1857 qui meurt à Menton en 1920 et qui est enterré au cimetière du Vieux-château.

Durant la guerre de 14-18 le casino servit d'hôpital militaire comme beaucoup d'autres grands bâtiments de la ville tel que l'hôtel Impérial construit par le même Tersling. A partir de 1934, son activité en tant que casino va se réduire, il prendra le nom de Kursaal casino et il sera fermé.

En 1965 il est rénové et prend le nom de palais de l'Europe.

 

Le mot Kursaal tiré de l'allemand signifie salle de cure.

 

Kurssal001

 


Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 13:19

 

Le batave s'est-il converti au métal symphonique ?

S'est-il laissé tenter par la chanteuse de Winthin Temptation ?

La brune hollandaise a-t-elle abandonné les riff ravageurs ?

Jeroen , Martijn, Ruud et Robert sont-ils orphelins de la belle ?

Derrière ces questions où la métaphysique l'emporte sur le matérialisme

la grâce transcendante de Sharon Den Adel nous fait oublier

pour un instant seulement

que la musique ne fait pas qu'adoucir les moeurs

 

 

 

 

.
.
.
Sharon-Den-Adel02.jpg
.
.
.
Sharon-Den-Adel.jpg
.
.
On avait déjà parlé de Sharon : Sharon Den Adel
Bon faut quand même montrer Armin

Armin_Van_Buuren02.jpg
Partager cet article
Repost0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 16:59

26 avril 1986

 

 

 

 

 

 

 

Terchnobyl.jpg

 

 

 

"L'homme a la mémoire courte,

mais l'atome a la vie longue."

 

In "Tchernobyl for ever" un documentaire de Alain de Halleux

 

 

sur le wiki : link

Le documentaire "la bataille de Tchernobyl" : link

Le site de la CRIIRAD : link

Le réseau sortir du nucléaire : link


Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 21:28

 

Un film de Pavel Lounguine tourné en, 2001

Vladimir Machkov : Platon Makovsky

Maria Mironova : Maria

Andreï Krasko : Chmakov

Levani Outchaneïchvili : Larri


 

Nouveau-russe01.jpg

 

Nouveau-russe02.jpg

 

Nouveau-russe03.jpg

 

Nouveau-russe05.jpg

 

 

On retrouve un peu la même atmosphère que dans le roman de Latynina avec ce mélange et ces ponts tirés entre les affaires, la pègre et la politique. La narration est non linéaire et suit l'enquête de Chmakov alternant les récits et les points de vue des protagonistes.

 

Sur le Wiki un article sur Boris Berezovski premier oligarque russe en exil à Londres sous le nom de PLaton Elenine et qui a inspiré Lounguine: link

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 15:00

 

chasse_au_renne_couve.jpg

 

 

Dans le genre polar économique on découvre dans une Russie post-URSS minée par le crime organisé des Pattes-Longues et l'appétit des Nouveaux russes qui s'initient aux joies du capitalisme, l'univers particulier d'un Combinat mené par un homme qui apparaît en clair-obscur comme si le mal avait aussi sa part du bien et que dans la nouvelle Russie avec la mort du communisme s'était aussi définitivement éteint le sentiment de l'innocence, cette certitude que le bien existe  et qu'il est de manière irréductible l'ennemi du mal.

S'il est cependant un personnage qui semble échapper à la chute c'est Irina et sans doute aussi dans un autre genre Sentchiakov dernière épigone des héros au coeur pur comme l'idéologie soviétique en avait produit.

Une sorte d'univers à la Largo Winch où l'auteur s'attache à décrire avec précision les mécanismes économiques qui sont à l'ouvre tout en conservant une incertitude quant au dénoument de l'histoire. Une pléiade de personnages, souvent attachant, car ils naviguent toujours entre le blanc et le noir, y compris celui qui pourrait être le héros du livre et qui perdra son âme en servant avec une fidélité étonnante et presque filiale celui qui le conduira sur le versant obscur.


 

Denis Tcheriaga directeur général adjoint du Combinat métallurgique d'Akhtarsk petite ville de Sibérie de 200 000 personnes

 

Viatcheslav Izvolski dit le Lingo "Viatcheslav Izvolski n'a que trente-quatre ans. C'est un âge plus que jeune pour le patron autocratique du cinquième combinat métallurgique du monde, dictateur sans couronne d'une ville de Sibérie forte de deux cent mille
habitants. Il y a douze ans, svelte et athlétique, il était le chouchou de sa promotion, licencié en boxe par-dessus le marché. Mais depuis ce temps, l'habitude du pouvoir. ..
les pourparlers incessants ... les voyages à répétition ... la paperasserie à n'en plus finir ... la bonne bouffe qu'il ne se refuse jamais ... tout cela lui a joué un mauvais tour.
Son visage naguère émacié a viré au rose, désormais aussi gras que cochon. Les muscles de ses épaules ont tourné à la graisse. Du fond d'un vieux miroir liseré de papier
collé, c'est un gros verrat d'un bon quintal qui regarde aujourd'hui Izvolski. L'idée le prend soudain de se comparer au corps sec et noueux de Tcheriaga, et cette idée
lui arrache un imperceptible soupir."

p 107
Youri Breler "Son vrai nom n'est pas Youri mais Jérémie, avec cette particularité rarissime dans les forces de l'ordre
en Russie, celle d'être Juif.
Ni intellectuel, ni banquier, ni émigré ... figure inclassable que celle de Youri parmi les Juifs de Russie. Ses idoles sont Bagsi Siegel et Moshe Dayan. Avant d'entrer dans la milice, il a travaillé deux ans comme chercheur d'or, et deux ans comme pétrolier-foreur. Il se définit en riant comme le représentant de la plus petite minorité nationale du Grand Nord, celle des Juifs de Sibérie. En dépit de son entregent naturel, il n'a jamais réussi à faire carrière dans la milice d'Etat en raison de l'antisémitisme larvé (ou déclaré ... ) qui est le propre des flics. Au début des années quatre-vingt-dix, il a donc monté à Sounja une petite agence spécialisée dans la vente d'informations confidentielles. L'officine s'appelait Judith en hommage, comme il aimait à l'expliquer, à la jeune héroïne qui signa jadis avec panache le premier acte de diversion jamais attesté par l'histoire dans les arrières ennemis. L'agence vendait ses renseignements à qui voulait bien les acheter : maires, malfaiteurs, gouverneurs ..."

p 27

Dima Nkliassov directeur d'AMK-Invest


Daniel Sentchiakov directeur général de l'usine d'hélicoptères de Kongarsk


Vitia Kamaz "Il est sept heures du soir quand le surnommé Vitia Kamaz, promu "brigadier" de fraîche date, s'introduit dans la suite somptueuse de l'hôtel Lada où son boss la Forge
a élu son quartier général.
La Forge, petit homme sec d'une cinquantaine d'années, observe l'entrée de Kamaz avec curiosité car le bonhomme irradie trouble et désarroi. Or voir Kamaz désemparé est aussi incongru que de voir une armoire désemparée. S'il avait eu une queue, il serait en train de
la tenir serrée entre ses jambes.
- Alors, quelles bonnes nouvelles? demande la Forge avec un sourire sarcastique.
- Un hélico! rapporte Kamaz.
- Comment ça un hélico ?
- Un hélicoptère! de combat ! lance hystériquement le brigadier. Flambant neuf ! Il s'est présenté de face avec des canons de trente. Et des lance-roquettes auxiliaires ! Tcheriaga m'a demandé si j'avais des questions à lui poser.
- Donc, reprend la Forge railleur, un hélicoptère ? Tu as eu la trouille? Tu as fait dans ton froc ? (Sa voix est terrible.) Ah ! pauvre toutou ! Et dire que je t'ai traité comme un homme !"

p 66


Victor Forgev alias La Forge


Volodia Kaliaguine chef de la police industrielle


Irina Grigorievna Denissova une jeune et candide enseignante d'université spécialisée dans la Renaissance italienne


Alexandre Elanov dit l'Elan


Alexandre Doubnov gouverneur de la région de Sounja


Alexandrovitch Arbatov directeur général de la banque Iveko

 

 

"- Je ne comprends pas votre logique! dit Izvolski. Il y avait un paquebot baptisé Economie planifiée. Le bateau a coulé. Tout le monde à l'eau. Les uns à la nage, les autres accrochés à un tronc d'arbre ... Certains ont construit un radeau. Mais combien de passagers peut-on mettre sur un radeau ? Une centaine, à tout casser. Or, ils étaient toute une légion à vouloir monter dessus. Les malfrats d'abord, qui jouaient de la gâchette: "Descends d'là, mec,
ce radeau est à nous!" Puis un vaurien rapplique en agitant un papier: 'Je suis votre gouverneur, légalement élu sur votre radeau!" Puis c'est Moscou qui la ramène avec
ses lois: "Ah! le vilain, tu as cent hommes sur ton radeau pendant que mille autres sont en train de couler. Embarque-les tous ! Paie-leur une retraite à chacun ! Des allocations pour les enfants! Des réductions pour les anciens combattants !" Qu'est-ce que je fais, moi, si mon radeau n'est pas assez solide pour tout le monde ?
"Ensuite, on commence à me crier dessus: Salaud ! tu les as tous saignés ! Une femme s'accrochait au radeau, tu l'as assommée d'un coup de rame sur la tête. Un enfant a
été repoussé, un requin a fini par le manger. C'est vrai, j'ai donné des coups de rame sur les têtes, j'ai arraché des doigts agrippés aux flotteurs. Mais ceux qui crient au
voleur ne sont pas de ceux qui ont construit le radeau; plutôt de ceux qui ont coulé le paquebot."

p 238

 

un avis sur le livre : link


 

 

Latynina-Julia.jpeg

 

 

 

Sur le site d'Actes Sud :

La russe Julia Latynina s'est faite connaître avec « La chasse au renne de Sibérie » chez « Actes Noirs ». Journaliste née à Moscou, elle est extrêmement critique vis à vis des pouvoirs politiques en place en Russie. Et cela se ressent à la lecture du premier volet de sa Trilogie du Caucase  : « Caucase Circus ».



 




Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:49

 

 

Canal-Rhin-Rhone.jpg

 

IMGP5438.JPG

 

Canal-Rhin-Rhone01.jpg

 

IMGP5450.JPG

 

IMGP5439.JPG

 

IMGP5453.JPG

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:49

 

 

 

Marx01

 


S'il fallait une démonstration supplémentaire de l'iniquité, de l'incohérence, de l'injustice du système fiscal français, et du cynisme dont fait preuve le gouvernement sur le sujet, le cas Total pourrait servir d'illustration parfaite. Le groupe pétrolier a affiché en 2010 le bénéfice le plus important du Cac 40 : 10,5 milliards d'euros. Il s'apprête à verser 5,2 milliards de dividendes à ses actionnaires. Et dans le même temps, Total ne paie aucun impôt sur les sociétés, et ce pour la deuxième année consécutive.

Dans son rapport sur la fiscalité, le conseil des prélèvements obligatoires le avait déjà pointé l'énorme distorsion qui existait entre grands groupes et PME. Passés maîtres dans l'art de l'optimisation fiscale, les grands groupes parviennent à ramener leur taux d'imposition sur les sociétés – théoriquement de 33,3% – à 8% en moyenne. Les PME sont pour leur part imposées en moyenne à plus de 20%. Le décalage était déjà criant, insupportable. Avec Total, on atteint des sommets. Comment justifier que le groupe le plus riche de France, qui accepte de reverser la moitié de ses bénéfices à ses actionnaires – une charge qui ne lui paraît pas du tout insupportable – ne paie pas d'impôt sur les sociétés ?

Pour sa défense, Total souligne qu'il paie beaucoup d'impôts... dans les pays producteurs de pétrole. En France, il a aussi versé des taxes : 800 millions d'euros au total l'an dernier. L'essentiel – 500 millions d'euros – provient d'une retenue à la source prélevée sur les dividendes versés à des actionnaires étrangers. Le reste – 300 millions – est payé au titre de la taxe professionnelle, des taxes foncières et autres impôts locaux. Quant à l'impôt sur les sociétés, ce serait une question de conjoncture : « Nous n'avons pas payé d'impôt sur les sociétés en 2009 et 2010 car nos activités françaises sont en déficit. Le raffinage en France est toujours en grande difficulté, les marges sur la distribution ont été très réduites. Nous avons perdu 250 millions d'euros  en 2009 et 16 millions d'euros en 2010 », explique une porte-parole du groupe.

Seize millions de pertes en France sur un total de 10,5 milliards de bénéfices, cela justifie en effet d'être exempté de toute contribution fiscale.

 


Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 19:14

 

 

Heureusement Adele n'est ni

Cheryl Cole ni

Jennifer Lopez ni

rihanna ni

Kati Perry ni

Selena Gomez ni

Miley Cyrus ni

Taylor Swift ni

Lady G. ni

Britney Sp. ni

Jessie J. Price ni ...


pitié Schindler

la liste est trop longue...

 

Adele n'est qu'elle même

et c'est déjà beaucoup dans un paysage formaté.

 

 

 


 

 

Adele,

on l'aime

Adele




Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 19:40

 

Severn-la-voix-de-nos-enfants.jpg

 

 

En 1992 Severn Cullis-Suzuki une jeune canadienne née en 1979 assiste au sommet de la Terre à Rio de Janeiro avec ses camarades de classe. Elle pourra parler à la tribune de la conférence et sera ovationnée par les participants.

 

 

 

 

 

Le discours de Severn à, Rio
Salut.
Je suis Severn SUSUKI et je représente l'E.C.O
L'organisation des Enfants en défense de l'Environnement.

Nous sommes un groupe d'enfants canadiens, de l'âge de 12 à 13 ans essayant de faire des efforts,
Vanessa SUTTIE, Morgan GEISLER, Michelle QUIGG et moi.

Nous avons réunis tout l'argent pour venir par nous-mêmes pour faire 5000 miles afin de vous montrer que vous devez changer votre façon de faire.

En venant ici aujourd'hui, je n'ai pas besoin de déguiser mon objectif.

Je me bats pour futur.

Perdre mon futur n'est pas pareil que de perdre des élections... ou quelques points de la Bourse.

Je suis ici pour parler au nom de toutes les générations à venir.
Je suis ici pour parler au nom des enfants affamés de partout dans le monde, dont les cris ne sont pas entendus.
Je suis ici pour parler au nom des innombrables animaux qui meurent parce qu'ils n'ont pas d'autre endroit où aller

J'ai peur d'aller au soleil dehors maintenant à cause du trou dans la couche d'ozone
J'ai peur de respirer l'air car je ne sais pas quelle substance chimique il contient

J'avais l'habitude d'aller pêcher à Vancouver, mon lieu de naissance, avec mon père, il y a juste quelques années en arrière jusqu'à ce qu'on trouve un poisson atteint du cancer

Et désormais nous entendons parler d'animaux et de plantes qui s'éteignent tous les jours, perdus à jamais.

Dans ma vie, j'ai rêvé de voir de grands troupeaux sauvages, des jungles, des forêts tropicales pleines d'oiseaux et de papillons.
Mais aujourd'hui je me demande si ces forêts existeront toujours pour que mes enfants puissent les voir.

Vous préoccupiez-vous de ces choses lorsque vous aviez mon âge ?
Toutes ces choses passent devant nos yeux et pourtant nous continuons à agir comme si nous avions tout le temps souhaité et toutes les solutions.

Je suis seulement une enfant et je n'ai pas toutes les solutions mais j'aimerais que vous réalisiez que vous non plus !

Vous ne savez pas comment réparer la couche d'ozone
Vous ne savez pas comment ramener le saumon dans les eaux polluées
Vous ne savez pas comment ramener à la vie les animaux désormais éteints
et vous ne pouvez pas ramener les arbres des zones qui sont maintenant dans les déserts

Si vous ne savez pas comment réparer tout ça,
S'il vous plaît, arrêtez la casse !

Ici, il y a des délégués, des gouvernements, des businessmen, des PDG, des journalistes et des politiciens mais réellement, vous êtes pères et mères, frères et soeurs, oncles et tantes et vous êtes TOUS certainement des enfants.

Je suis seulement un enfant
Pourtant je sais que nous faisons tous partie d'une famille forte de 5 milliards de personnes, en fait 30 millions d'espèces... et les gouvernements ne changeront jamais cela.

Je suis seulement un enfant et pourtant je sais que le problème nous concerne tous, et nous devrions agir comme un seul monde vers un seul but.

Malgré ma colère, je ne suis pas aveugle
Et malgré ma peur, je n'ai pas peur de changer le monde comme je le sens.

Dans mon pays, nous faisons tant de gaspillage, achetant et jetant, achetant et jetant et pourtant les pays du Nord ne partagent pas.
Même quand nous avons plus que suffisamment, nous avons peur de partager,
nous avons peur de perdre un petit peu de notre richesse.

Au Canada, nous menons une vie privilégiée avec de la nourriture, de l'eau et un abri.
Nous avons des montres, des vélos, des ordinateurs et des télés.

Il y a deux jours, ici au Brésil, nous avons été choqués en passant du temps avec les enfants qui habitent dans la rue.

Voici ce qu'un de ces enfants nous a dit :
J'aimerai être riche et si je l'étais, je donnerai à tous ces enfants de la nourriture, des vêtements, des médicaments, un abri, de l'amour et de l'affection.

Si un enfant dans la rue qui n'a rien est partant pour partager, pourquoi nous qui avons tout sommes si avares ?

Je ne peux pas m'empêcher de penser qu'il est un enfant de mon âge et que ça fait une immense différence où on naît, que je pourrai être un de ces enfants vivant dans les favelas de Rio
Je pourrai être un enfant mourant de faim en Somalie ou victime de la guerre au Moyen-Orient ou un mendiant en Inde

Je suis seulement un enfant, pourtant je sais... que si tout l'argent dépensé en guerres était utilisé pour trouver des réponses aux problèmes d'environnement, à en finir avec la pauvreté,
Quel endroit merveilleux cette Terre serait !

A l'école, même dans un jardin d'enfant, on apprend comment se comporter dans le monde, vous nous apprenez à ne pas nous battre entre nous, à travailler dur, à respecter les autres, à faire son lit, à ne pas blesser d'autres créatures, à partager sans avarice.

Alors, pourquoi sortez-vous et faites-vous les choses que vous nous dites de ne pas faire ? !

N'oubliez pas pourquoi vous assistez à ces conférences, pour qui vous le faites.

Nous sommes vos propres enfants.

Vous décidez dans quel genre de monde nous allons grandir.

Les parents doivent être capables de consoler leurs enfants en disant :
"Tout ira bien"
"Ce n'est pas la fin du monde, et nous faisons du mieux que nous pouvons"

Mais je ne pense pas que vous pouvez encore nous dire ça.

Sommes-nous seulement dans vos listes de priorités ?

Mon père disait :
"tu es ce que tu fais pas ce que tu dis"

Bien, ce que vous faites me fait pleurer la nuit.

Vous continuez à nous dire que vous nous aimez
Mais je vous mets au défi, s'il vous plaît,
Faites que vos actions reflètent vos mots

Merci
Partager cet article
Repost0