Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 20:23

 

 

Quant à vous, dans l'immobilité soudain totale,
vous retournez entre vos doigts ce livre que vous
n'avez pas lu, mais par la présence duquel commence
à s'imposer si fortement à vous un autre livre que
vous imaginez, ce livre dont vous désireriez tant qu'il
fût pour vous, dans les circonstances présentes, ce
guide bleu des égarés à la quête duquel court, nage,
et se faufile ce personnage embryonnaire qui se débat

dans un sous-paysage encore mal formé, reste
silencieux devant le douanier Janus dont le double visage

est surmonté d'une couronne de corbeaux, chacune de

leurs plumes noires bordée d'un liseré de
flammes. qui s'élargit de telle sorte que toutes leurs
ailes bientôt sont en flammes, puis tout leur corps, puis
leur bec et leurs pattes semblables à du métal chauffé à
blanc. seuls leurs yeux demeurant comme des perles
noires froides au milieu de cet embrasement.

 

p 231

 

 

Vous dites ; il faudrait montrer dans ce livre

le rôle que peut jouer Rome dans la vie d'un homme à Paris ;

 

p 277

 

Le mieux serait sans doute de conserver à ces

deux villes leurs relations géographiques réelles,

et de tenter de faire revivre sur le mode de la

lecture cet épisode crucial de votre aventure, le

mouvement qui s'est produit dans votre esprit

accompagnant le déplacement de votre corps d'une gare à l'autre

à travers tous les paysages intermédiaires.

Vers ce livre futur et nécessaire dont vous tenez

la forme dans votre main.

 

p 283

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires