Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 15:14
"Jusqu'à présent, le passage de la capitale à Los Altos avait été pour moi une sorte de retour au temps de mon enfance et à l'aube de mon adolescence, grâce à une reprise de contact avec des façons de vivre, des saveurs, des mots, des choses qui m'avaient marqué plus profondément que je ne l'aurais cru."
p 104


"En cherchant la brûlante vérité à travers
des mots que mon compagnon écoute sans comprendre, je me dis que la marche à travers des chemins exceptionnels s'entreprend inconsciemment, sans que l'on éprouve la sensation du merveilleux au moment où on le vit : on parvient si  loin,  au-delà  des  sentiers  battus,  au-delà  du monde connu, que l'homme, tirant vanité du privilège de sa découverte, se sent capable de répéter l'exploit à volonté, maître désormais de la route interdite aux autres. Il commet un jour l'erreur irréparable de redéfaire la route, croyant que l'exceptionnel peut l'être deux fois; il revient, mais il trouve les paysages changés, les points de référence effacés, tandis que ceux qui peuvent l'informer n'ont plus même visage... Un bruit de rames me fait sursauter dans mon angoisse. Les ténèbres emplissent la forêt de denses nuées de moustiques qui bourdonnent au pied des arbres."
p 361 - 362



Un commentaire du livre sur le site link


Partager cet article
Repost0

commentaires