Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 20:00

 

 

 

 

C'est ainsi qu'ils avaient commencé à flâner dans un Paris  fabuleux, se laissant conduire par les signes de la nuit.

p 29

 

Seules les illusions étaient capables d'entraîner leurs fidèles, les illusions et non les vérités.

p 58

 

Ecoute dit Oliveira. Tu sais très bien que le vertige m'a toujours empêché de m'élever dans l'échelle sociale. Au seul nom de l'Everest c'est comme si on me pinçait les couilles. Je déteste beaucoup de gens, crois moi, mais personne comme le sherpa Tensing.

p 256

 

J'aurais lu un livre libérateur ou je serais tombé amoureux d'une autre femme... Ces plis de la vie, tu comprends ces manifestations inattendues d'une chose qu'on ne soupçonnait même pas et qui soudain mettent tout en question.

p 284

 

Qu'est-ce en somme que cette histoire de découvrir un royaume millénaire, un éden, un autre monde ? [...]

C'est à dire un monde satisfaisant pour personnes raisonnables. Mais restera-t-il dans ce monde un être, un seul, qui ne sera pas raisonnable ? [...]

On peut tuer tout sauf la nostalgie du royaume, nous la portons dans la couleur de nos yeux, dans chaque amour, en tout ce qui, au plus profond de nous-mêmes, nous tourmente, et nous libère, et nous trompe.

p 395

 

Une aptitude instantanée à sortir de moi-même pour m'appréhender aussitôt du dehors, ou du dedans mais sur un autre plan, comme si j'étais quelqu'un qui me regarde

mieux encore - car en réalité je ne me vois pas : - comme quelqu'un qui serait en train de me vivre.

p 420

 

Ce que beaucoup de gens appellent aimer consiste à choisir une femme et à l'épouser. Comme si l'on pouvait choisir dans l'amour.

p 442

 

 

Haim.jpg

 

La musique est signée Haim, des soeurs (Danielle, Alana et Este)

Partager cet article
Repost0

commentaires