Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 20:21

En 1950, Delmer Daves réalise "La flèche brisée" un western lumineux comme "La prisonnière du désert" (The searchers) de John Ford.

Si la mise en scène ne présente aucune originalité, au delà de la voix off et si le jeu des acteurs est, somme toute, assez banal, le parti pris en faveur des indiens avec le personnage de Cochise qui incarne à la fois les valeurs d'humanisme et de tolérance, est un véritable plaidoyé assez moderne qui concerne encore nos sociétés sur la difficulté de maintenir, malgré les épreuves, la confiance en l'autre seule capable de conduire à la paix.
Le temps a passé et le western n'est plus d'époque encore que "danse avec les loups" a su jouer sur le même registre, pourtant notre actualité cache toujours des peaux rouges et des hommes blancs, qui ne demandent qu'à entretenir la haine qui les sépare, pour peu que l'on déplace notre regard vers un Orient qui nous est si proche mais pour lequel la paix reste encore si lointaine.

Comme d'hab, James Stewart est James Stewart, c'est à dire un gendre parfait que toute belle mère de bonne famille s'arracherait et Debra Paget est toute jeune, elle est née en 33, et l'on comprend que James succombe du premier coup d'oeil à un charme si naturel. Quant à Jeff Chandler, il campe un Cochise à l'exate opposé de la maxime qui veut "qu'un bon indien, est un indien mort".




Un lien sur Delmer Daves link
 
Un lien sur le film link

Un lien sur Cochise link

Partager cet article
Repost0

commentaires