Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 19:54


" Mais elle voit quand même le ciel s'ouvrir, comme autrefois, sur le plateau de pierres, et entre les bords de la taie qui se fend, en tenant les yeux bien fermés, elle peut voir encore la nuit du désert."
p 297
Désert - J.M.G. Le Clézio



.
Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 07:49







Parce qu'on n'est pas reine de Carthage pour rien.
Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 18:24


Non, le vrai héros de tout les temps c'est pas Bob Morane,
C'est Zorro
.
Il était beau, il sentait bon le sable chaud
de son vrai nom Don diego de la Vega

Zorro le renard




Zorro est une série télévisée américaine, en 78 épisodes de 25 minutes et 4 épisodes de 50 minutes, créée d'après le personnage éponyme deJohnston Mc Culley, produite par les studios Disney et diffusée entre le 10 octobre 1957 et le 2 avril 1961 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 7 janvier 1965 sur la première chaîne de l'ORTF. 

C'est l'acteur Guy Williams, de son vrai nom Armando Catalano, né le 14 janvier 1924 à New York et mort le 7 mai 1989 à Buenos Aires qui joue le personnage de Zorro.

Pour s'imprégner de l'ambiance ou pour les nostalgiques.
A savourer la voix française de zorro due à jean Louis Jemma.
 

Paroles du Générique :
Un cavalier, qui surgit hors de la de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe de l'épée
D'un Z qui veut dire Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, combat sans peur l'ennemi
Zorro, Zorro, défend toujours son pays

Quand il paraît, les bandits effrayés
Fuient, tremblants, l'épée de Zorro
Mais les opprimés n'ont jamais redouté
Son signe, le signe de Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, combat pour la liberté
Zorro, Zorro, défend toujours l'amitié

Ceux qui ont faim, au pays mexicain
Prient pour le retour de Zorro
S'il vient un jour ils fuiront les vautours
Au signe du seigneur Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, accourt sur son cheval noir
Zorro, Zorro, partout va porter l'espoir

Zorro, Zorro. Zorro, Zorro.
Zorro, Zorro. Zorro, Zorro Zorro, Zorro

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://sites.estvideo.net/dondiego77/Zorro/don%2520diego%252001.jpg&imgrefurl=http://sites.estvideo.net/dondiego77/Zorro/Zorro.htm&usg=__dleeBa5CzKcLKKjNCHESkKL0-yM=&h=707&w=560&sz=57&hl=fr&start=12&um=1&tbnid=o9mkL7rhS2r3fM:&tbnh=140&tbnw=111&prev=/images%3Fq%3Ddon%2Bdiego%2Bde%2Bla%2Bvega%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dcom.google:fr:official%26sa%3DN%26um%3D1link

Johnston McCulley

Romancier américain, créateur du personnage de Zorro
Né à Ottawa, dans l’Illinois (États-Unis) en 1883, Johnston McCulley a d’abord été journaliste avant de se lancer dans l’écriture de pièces de théâtre, puis de scénarii pour le cinéma, mais surtout des romans policiers et des romans d’aventure, en particulier des westerns. Cet auteur prolifique (une cinquantaine de livres) serait tombé dans l’oubli s’il n’avait créé le personnage de Zorro dans un roman publié en 1919 sous le titre Le Fléau de Capistrano (The Curse of Capistrano). Dès 1920, l’histoire fait l’objet d’une adaptation au cinéma, avec Douglas Fairbanks dans le rôle du héros. Plusieurs films suivrons. En 1950, Johnston McCulley vend les droits à Mitchell Gertz and Walt Disney Productions à l’origine de la série télévisée qui popularisera vraiment le personnage de Zorro aux États-Unis en 1957-1959. Mort en 1958, l’auteur n’a pas put voir tous les épisodes de cette série devenue aujourd’hui mythique.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 07:27






"Il ne parle pas. Il ne parle jamais. C'est avec son regard qu'il sait parler,
car il vit dans un monde où il n'y a plus besoin des paroles des hommes."
p 190
Dessert - J.M.G Le Clézio

.                                                              
Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 20:13


"Je ne voyage pas pour aller quelque part, mais pour voyager ; je voyage pour le plaisir du voyage. […] L’important, c’est de bouger ; d’éprouver d’un peu plus près les nécessités et les aléas de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, et de sentir sous ses pieds le granit terrestre avec, par endroits, le coupant du silex."
Voyages avec un âne dans les Cévennes.


En 1878 il commence un voyage qui le mènera de Monastier à St Jean du Gard. Cet itinéraire correspond aujourd'hui au GR 70.


http://www.chemin-stevenson.org/link

En 1890 il s'installe à Vailima aux Samoa. En 1893 il prend la défense des Samoans contre l'impérialisme allemand.
Il meurt le 3 décembre 1894.
Sa tombe sur le pic Vaca domine toujours le Pacifique.


Finalement Stevenson aura trouvé ce qu'a cherché Cendrars

Iles

Iles
Iles
Iles où l'on ne prendra jamais terre
Iles où l'on ne descendra jamais
Iles couvertes de végétations
Iles tapies comme des jaguars
Iles muettes
Iles immobiles
Iles inoubliables et sans nom
Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais
bien aller jusqu'à vous


Blaise Cendrars
L'île au trésor
                                  Blaise Cendrars

Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 18:44

 






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que d'après Werner Herzog, même les nains ont commencé petit, alors il n'y a pas de honte à être déjà grande lorsqu'on n'a jamais été petite.

http://fromafog.blogspot.com/2009/02/les-nains-aussi-ont-commence-petit-auch.htmllink.



Partager cet article
Repost0
1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 17:36





"Peut-être qu'il rêvait à d'autres soirs, d'autres routes, comme si la brûlure du soleil sur sa peau et la douleur de la soif dans sa gorge n'étaient que le commencement d'un autre désir."
p 18
Désert - J.M.G. Le Clézio


.
Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 14:33

 





Parce qu'une pierre qui roule n'amasse pas mousse,
mais une perle qui roule se ramasse avec la bouche.

 

.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 08:58



Ulysse n'est pas un vrai voyageur, s'en est même l'exact contraire.
Ulysse ne rêve que d'une chose rentrer à Ithaque, revoir Pénélope la plus sage des femmes, courir la campagne avec son rejeton de Télémaque, se faire laver les pieds par sa nourrice Euryclée et jouer aux cartes sur l'Agora de la cité avec ses potos Panisse et Escartefigue.
Parti pour une petite java entre amis, qui ne devait pas durer - comme en 14 -, le long des côtes anatoliennes, l'affaire allait se corser suite à la colère piquée par Poséidon.
Le fils de Laerte, plus doué pour la pampille, que pour la navigation allait donc, contraint et forcé, traverser toute la méditérannée rencontrant moult quidams à la fréquentation plus ou moins bonne.




sans compter que notre homme plus ou moins malin avait le don de se mettre dans des ambrouilles pas possibles qui mettaient dans tous ses états ll'ébranleur du sol, le frangin de Zeus et Hadès, le comble étant atteint lorsqu'il s'avisa de crever le seul oeil disponible du cyclope Polyphème qui avait eu le tort d'abuser de boisons aux polyphénols.



Mais l'homme aux mille ruses avait de la ressource pour échapper aux sirènes, à Charybe et Skylla et autres Lestrygons. Son voyage n'avait qu'un but, Ithaque et ses pénates et rien ne pourrait fléchir son désir.
"Ma demeure d'Ithaque est perchée comme une aire, sous le Nérite aux bois tremblants, aux beau profil. [...] Elle n'est que rochers, mais nourrit de beaux gars : cette terre ! il n'est rien à mes yeux de plus doux"
Odyssée, chant IX

La magie de Circé la terrible déesse douée de voix humaine, Circée aux belles boucles resta sans effet et notre homme su se dévouer, en payant de sa personne, pour sauver ses compagons de galère qui étaient aussi ses fidèles rameurs.
Même les nymphes les plus agichantes comme Calypso aux beaux cheveux s'y cassèrent les dents.





Quant à Nausicaa la vierge charmante aux beaux bras blancs, l'eut-elle voulut elle ne put retenir par le mariage celui qui n'avait de cesse que de revoir son île.
"Plût aux Dieux qu'un tel homme fût nommé mon mari,
qu'il habitât ici et qu'il lui plût d'y rester ! "




La vie d'aventure n'est pas faite pour celui qui n'est voyageur que par punition, la force qui la pousse, le désir qui l'anime s'incarne dans le souvenir de sa couche,car si l'Iliade a commencé par une histoire de lit :
"Ah ! la fille de Zeus, Hélène l'Argienne, n'eût pas donné son lit à l'homme de là-bas,..."
Odyssée, chant XXIII

L'Odyssé se clos par un retour au lit :
"Mais gagnons notre lit, ô femme ! il est grand temps de dormir, de goûter le plus doux des sommeils !"
Odyssée, chant XXIII


Car Après moi le sommeil...


link

Sur Homère : link
Un site où l'on trouve les illustrations de J. Flaxman pour l'odyssée : link

Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 08:40




"Mais le vieux Cheikh ne savait pas cela, parce que ses guerriers ne combattaient pas pour l'or, mais seulement pour une bénédiction, et que la terre qu'ils défendaient ne leur appartenait pas, ni à personne, parce qu'elle était seulement l'espace libre de leur regard, un don de Dieu."
p 357
Desert - J.M.G. Le Clézio



.
Partager cet article
Repost0