Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 08:58



Ulysse n'est pas un vrai voyageur, s'en est même l'exact contraire.
Ulysse ne rêve que d'une chose rentrer à Ithaque, revoir Pénélope la plus sage des femmes, courir la campagne avec son rejeton de Télémaque, se faire laver les pieds par sa nourrice Euryclée et jouer aux cartes sur l'Agora de la cité avec ses potos Panisse et Escartefigue.
Parti pour une petite java entre amis, qui ne devait pas durer - comme en 14 -, le long des côtes anatoliennes, l'affaire allait se corser suite à la colère piquée par Poséidon.
Le fils de Laerte, plus doué pour la pampille, que pour la navigation allait donc, contraint et forcé, traverser toute la méditérannée rencontrant moult quidams à la fréquentation plus ou moins bonne.




sans compter que notre homme plus ou moins malin avait le don de se mettre dans des ambrouilles pas possibles qui mettaient dans tous ses états ll'ébranleur du sol, le frangin de Zeus et Hadès, le comble étant atteint lorsqu'il s'avisa de crever le seul oeil disponible du cyclope Polyphème qui avait eu le tort d'abuser de boisons aux polyphénols.



Mais l'homme aux mille ruses avait de la ressource pour échapper aux sirènes, à Charybe et Skylla et autres Lestrygons. Son voyage n'avait qu'un but, Ithaque et ses pénates et rien ne pourrait fléchir son désir.
"Ma demeure d'Ithaque est perchée comme une aire, sous le Nérite aux bois tremblants, aux beau profil. [...] Elle n'est que rochers, mais nourrit de beaux gars : cette terre ! il n'est rien à mes yeux de plus doux"
Odyssée, chant IX

La magie de Circé la terrible déesse douée de voix humaine, Circée aux belles boucles resta sans effet et notre homme su se dévouer, en payant de sa personne, pour sauver ses compagons de galère qui étaient aussi ses fidèles rameurs.
Même les nymphes les plus agichantes comme Calypso aux beaux cheveux s'y cassèrent les dents.





Quant à Nausicaa la vierge charmante aux beaux bras blancs, l'eut-elle voulut elle ne put retenir par le mariage celui qui n'avait de cesse que de revoir son île.
"Plût aux Dieux qu'un tel homme fût nommé mon mari,
qu'il habitât ici et qu'il lui plût d'y rester ! "




La vie d'aventure n'est pas faite pour celui qui n'est voyageur que par punition, la force qui la pousse, le désir qui l'anime s'incarne dans le souvenir de sa couche,car si l'Iliade a commencé par une histoire de lit :
"Ah ! la fille de Zeus, Hélène l'Argienne, n'eût pas donné son lit à l'homme de là-bas,..."
Odyssée, chant XXIII

L'Odyssé se clos par un retour au lit :
"Mais gagnons notre lit, ô femme ! il est grand temps de dormir, de goûter le plus doux des sommeils !"
Odyssée, chant XXIII


Car Après moi le sommeil...


link

Sur Homère : link
Un site où l'on trouve les illustrations de J. Flaxman pour l'odyssée : link

Partager cet article
Repost0

commentaires