Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 21:25

 

 

 

 

 

 

Les commentaires. Cet anonymat crapuleux, litanie d'insultes obstinées,

délivrées par des incompétents. Dès qu'il les avait découverts, il avait

compris qu'il pénétrait le dixième cercle de l'enfer. Petits discours

parallèles, sourds les uns aux autres, tous mis sur le même plan,

lapidaires, hostiles jusqu'à l'écoeurement. La médiocrité avait une voix.

Les commentaires de la toile.

p 45

 

La vie passe, une série de capitulations.

p 100

 

 

Le portable est devenu une prothèse indissociable

des enfants.

p 109

 

C'est un monde, il est comme ça. Je l'ai pas inventé.

Y a pas de dignité, y a pas de douceur. Tous ceux qui

sont droits, ou qui ont de l'honneur, ou qui sont doux,

tous ceux-là ont été exterminés. Ca fait un moment

que c'est en route. Y reste que des gens comme moi.

La racaille. Les gens comme toi, je sais pas quoi te dire...

vous pouvez pas vous en tirer.

p 141

 

Il n'y a que les Français les plus menteurs pour imaginer

que c'est encore possible de s'entendre. Ceux qui ne voient

jamais de rats. Là où ils vivent, comme ils vivent. Il n'y a pas

d'entente possible. Il n'y aura pas de pardon. il n'y aura pas

de discussion. ceux qui ne les aiment pas ont raison. Le jour

où Yacine aura quelque chose à leur dire, il aura son couteau

sur lui. Pour le moment, c'est la guerre froide.

p 151

 

On reproche bien des choses aux journaux féminins

et à l'industrie cosmétique, mais on pointe rarement

du doigt le vrai ravage dont ils sont responsables :

faire croire à une nation de boudins qu'elles peuvent,

en faisant quelques efforts, avoir l'air d'autre chose

que de ce qu'elles sont. Or, rien n'est plus pitoyable

qu'une femme mal faite dans une robe voyante,

ou une grosse qui essaie de mettre ses atouts

en valeur.

p 192

 

Les Français ont besoin de voir des pauvres qui ne les insultent

pas. ils savent que s'ils montent dans un bus blindé pour

s'extasier sur les conditions de vie des pauvres dans

leurs banlieues, ils vont se faire brûler le bus. Ca les met

dans la détresse ; toute cette pauvreté sur laquelle ils

pourraient s'attendrir, lâcher une petite pièce et donner

leurs vieilles fringues. Mais ces pauvres là sont méchants.

Ca complique les choses, pour la charité chrétienne.

p 196

 

Les gens qui ne comprennent pas que les filles restent

avec un mec qui les bat ne connaissent rien aux femmes.

p 203

Partager cet article
Repost0

commentaires