Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 19:54

 

Je ne suis pas raciste, non, je ne le suis pas, mais, franchement
- qu'est-ce qu'ils viennent foutre chez nous tous
ces bougnoules ? Hein ? Les femmes, passe encore.
Elles sont colorées à regarder. Fessues,
en général, et plutôt bien nichonnées. La peau
est lisse, alors je veux bien. Les boubous, je veux
bien aussi. Mais les types ... Vraiment, les types,
par temps gris, ils font sales. Sans blague,
Cordier, ils font dégueulasses. Vous me direz, ils
n'y sont pour rien. Je répondrai ceci : on était
chez eux, d'accord. Mais on en est partis. Pas
facilement, d'accord. Mais on avait des excuses.
En tout cas, on n'y est plus ... Alors, eux - ne me
répondez pas - qu'est-ce qu'ils viennent faire
chez nous ? Trouver du travail- O K. - mais
qu'ils ne s'étonnent pas que ce soit celui qu'on ne
veut pas faire qu'on leur laisse. Et voilà-t-il pas
qu'ils commencent à protester, à se syndiquer, à
revendiquer ! On aura tout vu ! Tout !
p 40

 

Eugène Macareux entra.
C'était un bel homme roux, un peu trop coloré
sur le dessus des joues. Beaucoup de goût pour
les Dames. Il était très fort des avant-bras. Son
torse était bombé, son estomac lun peu dilaté.
C'est que le vin est lourd à porter.
p 61

 

Eugène était physionomiste. Il lui trouva
un derrière familier.
p 76

 

Au fond de son lit-bateau, navigateur solitaire,
il finit par recracher du plancton dans son vase
de nuit puis sombra dans un sommeil plus voisin
du coma que du réparateur.
p 115

 

Du coup, le colosse n'avait pas bouffé. Il avait
carburé au Kiravi. Rien qu'au pinard. Avec-cette
chaleur, il se sentait le sang épais. Il avait les
artères en étenit. Il se glissa derrière son volant.
trouva la rue plus étroite que d'habitude. Il
diaphragma à 22 et embraya molo en première.
Il n'envisageait pas de changer de vitesse jusqu'à destination.
p 153

 

Les hommes chavirent à l'outrance du fessier.
p 180

 

Partager cet article
Repost0

commentaires