Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 20:19

 

 

J'avais le désir de lui affirmer que j'étais comme tout le monde,

absolument comme tout le monde.

p 103

 

C'était là sa conviction et, s'il devait jamais en douter, sa vie n'aurait plus de sens.

p 108

 

Mais j'étais sûr de moi, sûr de tout, plus sûr que lui. sûr de ma vie et de cette mort qui allait venir.

Oui, je n'avais que cela. Mais du moins, je tenais cette vérité autant qu'elle
me tenait. J'avais eu raison, j'avais encore raison, j'avais toujours raison. J'avais vécu
de telle façon et j'aurais pu vivre de telle autre. J'avais fait ceci et je n'avais pas fait
cela. Je n'avais pas fait telle chose alors que j'avais fait oette autre. Et après ? C'était
comme si j'avais attendu pendant tout le temps cette minute et cette petite aube où je
serais justifié.

183

 

... pendant toute cette vie absurde que j'avais menée ...

p 183

 

... pour un monde qui maintenant m'était à jamais indifférent ...

 

Et moi aussi je me suis senti prêt à tout revivre.

p 185

 

je m'ouvrais pour la première fois à la tendre indifférence du monde. De
l'éprouver si pareil à moi, si fraternel enfin, j'ai senti que j'avais été heureux, et que je
l'étais encore. Pour que tout soit consommé, pour que je me sente moins seul, il me
restait à souhaiter qu'il y ait beaucoup de spectateurs le jour de mon exécution et
qu'ils m'accueillent avec des cris de haine.

p 186

 

Partager cet article
Repost0

commentaires