Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 14:03


Etre Fernando Pessoa c'est être tout, à soi tout seul
Et quelque chose qui a un rapport avec le sommeil.
  
La dévorante banalité des choses quotidiennes.

       Emmanuel Hocquard - Action poétique n° 104

Un homme essaie de ne plus se penser homme,
mais de se sentir être.

       Pierre Hourcade - Action poétique n° 104



La parole des pinèdes, obscur vacarme
est l'écho présent de cette mer future
elle est la voix d'une terre qui aspire à la mer.

      Fernando Pessoa - Don Dinis

17-9-35
Le voile des larmes ne m'aveugle pas.
Je vois, à en pleurer,
Ce que cette musique m'apporte :
La mère que j'ai eue, l'ancien foyer,
L'enfant que je fus,
L'horreur du temps qui passe,
L'horreur de la vie qui tue, c'est tout !
Je vois et je m'endors,
Dans cette torpeur où je m'oublie,
J'existe encore dans ce monde qui a...
Je vois ma mère en train de jouer.
Et ses petites mains blanches,
Qui ne me caressent plus jamais,
Prudentes et sereines, jouent du piano

(Mon Dieu !)
     Fernando Pessoa - Un soir à Lima


Je suis souvent différent de ce moi
dont je ne sais s'il existe.

      Fernando Pessoa



Tous les jours sont à moi
 
Pour moi, dont la chance est de n'avoir des yeux que pour voir
je vois l'absence de signification dans toutes les choses ;
c'est ce que je vois et je m'aime, parce que être une chose
c'est ne rien signifier du tout.
etre une chose, c'est ne pas pouvoir être interprété.
 
Le mot explication n'a aucun sens.
  
Ressentir c'est être distrait.
  
C'est peut-être le dernier jour de ma vie.
J'ai salué le soleil, en levant la main droite,
Mais je ne l'ai pas salué pour lui dire adieu,
Je lui ai fait signe que j'étais heureux de le voir :
rien d'autre.
      Alberto Caeiro



Je laisse la vie passer en moi.
  
Tout est si peu !
Rien ne se sait, tout s'imagine.

        Ricardo Reis


Toujours cette inquiétude sans cause, sans origine,
sans suite,
toujours, toujours, toujours,
  
Je me perds sur la route qu'il me reste à faire,
je me dissous dans la distance que j'atteins,

      Alvaro de Campos



En littérature un hétéronyme est un pseudonyme
utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif,
possédant une vie propre imaginaire
et un style littéraire particulier.



Partager cet article

Repost0

commentaires