Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 20:10

 

 

 

 

 

PJ Harvey "On Battleship Hill"

 

 

Du grand soleil de midi qui flamboie sur les mers et les îles du Pacifique
à la nuit qui s'étend sur les terres jaunes et les grands fleuves de Chine,
ainsi se déroule l'œuvre de Segalen. Non pas dans un sens linéaire.
J'ai longtemps pensé qu'on pouvait établir comme des étapes
dans ce long cheminement spirituel du poète : il serait passé du stade sensuel
au stade esthétique et pour finir au stade « mystique ».
Au fond, c'était par trop schématique. Toutes ces étapes se confondent.
C'est simultanément qu'il se sent attiré par la sensualité la plus physique
et appelé à décrire combien le monde est beau.
Mais la beauté du monde ne doit pas faire illusion,
ou plutôt l'illusion fait partie de la beauté du monde.
C'est dire que derrière l'illusion réside une réalité suprême
ou des secrets décisifs qu'il faut savoir conquérir. »

H. BOUILLIER, Victor Segalen, Mercure de France,

Partager cet article
Repost0

commentaires