Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 18:49

 


Je disparais pour jamais et l'ombre de mon ombre s'effacera aussi.

p 18


Parce qu'il faut bien commencer et que n'importe quel commencement est comme un mur énorme qu'on ne pourrait franchir qu'au prix de mille peines ou comme un escalier sans marche.

p 29

 

Tu n'échapperas pas plus lontemps à la trame des mots qui cimentent les morceaux de ce corps.

p 32

 

Tu checherais en vain à te soustraire à la remontée des mots qui se lient aux souvenirs de ton corps.

p 35

 

Daniele Sallenave


 

Partager cet article
Repost0

commentaires