Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 22:52

 

 

 

 

 

 

"... parce qu'on n'y tiendrait pas compte du temps et d'une des formes qu'il revêt, l'oubli ;

l'oubli dont je commençais à sentir la force et qui est un si puissant instrument d'adaptation

à la réalité parce qu'il détruit peu à peu en nous le passé survivant qui est en constante contradiction avec elle.

Et j'aurais vraiment bien pu deviner plus tôt qu'un jour

je n'aimerais plus Albertine."

 

p 137 - Albertine disparue

 

 

 

link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 


Partager cet article
Repost0

commentaires