Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2021 5 26 /02 /février /2021 13:13

 

 

Hakim El Karoui, un essayiste, « invite le gouvernement à baisser temporairement le niveau des pensions des retraités, au nom de la solidarité entre les générations », explique Le Figaro1

A chaque crise économique, financière, ou sanitaire la réponse est toujours la même, « il faut socialiser les pertes pour sauver l’économie », message subliminal que les affidés de l’économie de marché sauront traduire, avec raison, par cet aphorisme « il faut socialiser les pertes pour sauver nos profits »…

Mais que répondre à une jeune génération qui souffre et qui voit ses conditions de vie se dégrader2  ?

Peut-être faut-il reposer la question du partage de la richesse, et la mettre au cœur des solidarités intergénérationnelles qui doivent s’exercer pour continuer à pouvoir faire société ensemble. Une nouvelle politique de redistribution doit être pensée, qui n’exclut aucune couche de la société en mettant à l’abri de la contribution à l’impôt des revenus, qu’il faudrait épargner au prétexte que "si on commence à tirer des cailloux sur les premiers de cordée, c'est toute la cordée qui dégringole3 " jouant de cette illusion propice à faire croire à tous les mensonges, dont celui, que nous serions attachés à la même corde en feignant d’ignorer que les riches ont depuis longtemps protégé leurs intérêts particuliers grâce à un séparatisme4  réservé à une classe de privilégier qui aime à se faire plaindre et par là à se faire soigner…

Pour répondre aux besoins de financement dont un Etat protecteur et régulateur a besoin, nous sommes pour développer des politiques de justice et de redistribution sociale, les seules à même de combattre efficacement les inégalités, de même que nous sommes  pour le développement des services publics qui assure à tous un accès à des ressources ou des services qui ne doivent pas tomber dans la marchandisation sous peine d’en voir exclus les plus pauvres.

En 1954, Jacques Becker réalisait un film, dont le titre « Touchez pas au grisbi » pourrait se révéler aujourd’hui comme une métaphore des injonctions du néo-libéralisme. Camus disait qu’il fallait imaginer Sisyphe heureux, alors, si l’on pense aux montants qui échappent à l’impôt grâce à l’évasion fiscale5  ou à la suppression de l’ISF6 , peut-être faut-il imaginer toucher au grisbi, et rêver à ce que la socialisation de toutes ces sommes indument détournées, permettraient de réaliser...

 

1 - https://www.parisdepeches.fr/16-Politique/2048-France/14345-Crise_Hakim_Karoui_veut_faire_payer_retraites.html
2 - La pauvreté affecte d’abord les plus jeunes. En premier lieu, les jeunes adultes (de 18 à 29 ans), catégorie d’âge pour laquelle la progression a été la plus forte ces quinze dernières années : leur taux de pauvreté a augmenté de 8,2 % à 12,5 % entre 2002 et 2018, soit une progression de 50 %. Une grande partie de la dégradation de leur situation a eu lieu au début des années 2000 : dès 2005, leur taux de pauvreté atteignait déjà 11 %. Leur sort n’a rien à voir avec celui des enfants (les moins de 18 ans) : il s’agit de jeunes adultes, souvent peu diplômés, qui peinent à s’insérer dans le monde du travail et qui sont contraints de vivre avec de très bas revenus (indemnités de stage, bas salaires, soutien parental, etc.). Les 18-25 ans n’ont pas le droit – sauf rares exceptions – aux minima sociaux. Au total, un million d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté. http://www.observationsociete.fr/ages/evolutionpauvreteage.html
 3 -https://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/emmanuel-macron-se-dit-satisfait-de-son-expression-premier-de-cordee_2426835.html
4 - https://france.attac.org/se-mobiliser/faisons-payer-les-profiteurs-de-la-crise/article/le-separatisme-des-riches-on-en-parle
5 -  https://www.nouvelobs.com/economie/20190121.OBS8848/en-france-l-evasion-fiscale-c-est-100-milliards-d-euros-par-an-le-budget-de-l-education.html
6 - Après la suppression de l’ISF, les revenus des 0,1 % les plus riches ont explosé en France Un rapport sur les effets des réformes Macron sur le capital fait ce constat https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/10/08/apres-la-suppression-de-l-isf-les-revenus-des-tres-aises-et-la-distribution-de-dividendes-ont-explose-en-france_6055276_823448.html

 

Partager cet article
Repost0

commentaires