Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 15:00

 

 

Ainsi le prosateur est un homme qui a choisi un certain mode d'action secondaire qu'on pourrait nommer l'action par dévoilement. Il est donc légitime de, lui poser cette question seconde: quel aspect du monde veux-tu dévoiler, quel changement veux-tu apporter au monde par ce dévoilement ?L' écrivain « engagé » sait que la parole est action: il sait que dévoiler c'est changer et qu'on ne peut dévoiler qu'en projetant de changer. Il a abandonné le rêve impossible de faire une peinture impartiale de la Société et de la condition humaine.
p 30

 

Il sait que les mots, comme dit Brice-Parain, sont des « pistolets chargés ».
p 31

 

Mais dès à présent nous pouvons conclure que l'écrivain a choisi de dévoiler le monde...
p 31

 

Un des principaux motifs de la création artistique est certainement le besoin de nous sentir essentiels par rapport au. monde.
p 50

 

il faut que le lecteur invente tout dans un perpétuel dépassement de la chose écrite. Sans doute l'auteur le guide; mais il ne fait que le guider; les jalons qu'il a posés sont séparés par du vide, il faut les rej oindre, il faut aller au-delà d'eux. En un mot, la lecture est création dirigée.
p 57

 

Mais d'autre part les mots sont là comme des pièges pour susciter nos sentiments et les réfléchit, vers nous; chaque mot est un chemin de transcendance, il informe nos affections, les nomme, les attribue à un personnage imaginaire qui charge de les vivre pour nous et qui n'a d'autre
substance que ces passions empruntées; il le confère des objets, des perspectives, un horizon. Ainsi, pour le lecteur; tout est à faire et tout est déjà fait;

p 58


Puisque la création ne peut trouver son achèvement que dans la lecture, puisque l'artiste. doit confier à un autre le soin d'accomplir ce pourquoi écrire qu'il a commencé, puisque c'est à travers la conscience du lecteur seulement qu'il peut se saisir comme essentiel à son oeuvre, tout ouvrage littéraire est un appel. Écrire, c'est faire appel au lecteur pour qu'il fasse passer à l'existence objective le dévoilement que j'ai entrepris par le moyen du langage.
p 58 -
59

 

Ainsi l'écrivain en appelle à la liberté du lecteur 'pour qu'elle collabore à la production de son ouvrage.
p 59

 

La lecture est un rêve libre.
p 64

 

Partager cet article
Repost0

commentaires