Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 16:05

 

 

 

 

On savait depuis Audiard que les cons ça osaient tout, c'était même à ça qu'on les reconnaissait...

 

On savait que Zeus avait la facheuse tendance à rendre fou ceux qu'il voulait perdre...

 

On savait, car les maximes de La Rochefoucauld (318) possèdent toujours un fond de vérité, que l'on trouve des moyens pour guérir de la folie, mais qu'on n'en trouve point pour redresser un esprit de travers...

 

On savait, même si Einstein en doutait pour l'univers, qu'il n'existait que deux choses infinies et que pour la bêtise, Larbaud nous avait prévenu qu'elle avait ceci de terrible, sa ressemblance, sa ressemblance seulement, un peu comme un célèbre soda avec l'alcool, à la plus profonde sagesse...

 

On savait, parce qu'il nous l'avait confié, que Pierre Desproges était fasciné par les détenteurs de vérité qui, débarrassés du doute, pouvaient se permettre de se jetter tête baissée dans tous les combats que leur dicte la tranquille assurance de leurs certitudes aveugles...

 

Mais l'on peut se poser la question, à l'instar de Minister AMER, en lisant Franz-Olivier Giesbert (éditorial du Figaro du 2 juillet) "Pourquoi tant de haine" ?

 

Les Nouveaux Chiens de Garde est un essai de Serge Halimi paru en 1997, c'est aussi un film de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat réalisé en 2012

 

 

 

 

 

"Les nouveaux chiens de garde" aboient et Tsipras - Grèce
"Les nouveaux chiens de garde" aboient et Tsipras - Grèce
"Les nouveaux chiens de garde" aboient et Tsipras - Grèce
Partager cet article
Repost0

commentaires