Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 07:33

 

 

Il faut être allé au fond de la douleur humaine, en avoir découvert les étranges capacités, pour pouvoir saluer du même don sans limites de soi-même ce qui vaut la peine de vivre. La seule disgrâce définitive qui pourrait être encourue devant une telle douleur, parce qu'elle rendrait impossible cette conversion de signe, serait de lui opposer la résignation. Sous quelque angle que devant moi tu aies fait état des réactions auxquelles t'exposa le plus grand malheur que tu aies pu concevoir, je t'ai toujours vu mettre le plus haut accent sur la rébellion. Il n'est pas, en effet, de plus éhonté mensonge que celui qui consiste à soutenir, même et surtout en présence de l'irréparable, que la rébellion ne sert de rien. La rébellion porte sa justification en elle-même, tout à fait indépendamment des chances qu'elle a de modifier ou non l'état de fait qui la détermine.

p 107 - 108

 

C'est la révolte seule qui est créatrice de lumière.

Et cette lumière ne peut se connaître que de trois voies :

la poésie, la liberté et l'amour...

p 121

 

Partager cet article
Repost0

commentaires