Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 09:43

 

 

 

 

 

 

Stefan-Zweig.jpg

 

 

La nostalgie, comme soufrance liée au passé,

à une patrie perdue...

 

... s'affirme aussi, comme une tendance profonde de sa personnalité, un goût irrépressible

pour les vaincus, pour les victimes de l'existence :

 

Gérard Rudent et Brigitte Vergne-Cain

 

Ô enfance, étroite prison [...]

Et pourtant avec le souvenir vient souvent le regret :

 

 

Conte crépusculaire

 

Un amour presque sans désir, mais tout puissant cependant.

p 68

 

L'amour n'a peut-être pas de plus suaves moments que ces rêveries pâles et crépusculaires.

p 71

 

Brûlant secret

 

Il avait perdu toute impatience en face de la vie, depuis qu'il savait
combien elle était riche. Il lui semblait qu'aujourd'hui pour la première
fois, les choses s'étaient montrées à lui dans leur nudité - non plus
enveloppées des mille mensonges de l'enfance, mais dans toute leur
beauté inconcevable et dangereuse. Il n'avait jamais pensé que ses jours
pussent être si remplis, si pleins de changements, de souffrances et de
joies multiples; il était heureux en songeant qu'il avait encore devant lui
une multitude de jours semblables, que toute une existence l'attendait
pour lui dévoiler ses surprises. Il avait à présent une première idée de la
v
ariété de l'existence. Il croyait pour la première fois avoir compris la
nature des hommes et que ceux-ci avaient besoin les uns des autres,
même quand ils paraissaient être séparés par l'inimitié; il avait compris
la douceur d'être aimé d'eux

p 145

 

 

une dernière fois le livre de sa jeunesse ouvrit devant lui ses pages

pleines de séduction, puis l'enfant s'endormit et alors commença

le rêve profond de sa vie.

p 146

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires