Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 08:14

 

 

 

Marx01

 

 

 


Cette réforme est indispensable :
Il y aura de plus en plus de
retraités par rapport aux actifs !


Ce qui compte pour financer les retraites, ce n’est pas
le nombre d’actifs, c’est la richesse produite par chacun
d’eux . L’argent supplémentaire gagné grâce à l’augmentation
de la productivité (+ 2,2 % par an en moyenne
ces trente dernières années) peut contribuer à financer
des pensions de retraite plus nombreuses, et non à engraisser
les actionnaires comme c’est le cas. Au début des
années 80, les dividendes versés par les entreprises représentaient
4,4% de la masse salariale, aujourd’hui, ils
représentent 13%.

 

 

Cette réforme est indispensable :
Le pays est extrêmement endetté


Il n'y a eu jamais autant de richesse en France, et en Europe.
Mais la répartition de ces richesse à évolué.
En 20 ans la part des salaires dans le PIB a baissé de près
de 10 points. Cette somme correspond à une somme annuelle
de 120 à 170 milliards d’euros, soit, au minimum, 11
fois la valeur du montant du déficit des retraites. Or, de
meilleurs salaires fournissent des cotisations retraite plus
généreuses
Par ailleurs, : le système de la dette publique est une
"magnifique" machine à pomper le fric des contribuables
pour le distribuer aux investisseurs financiers.
En 1976 en France, le ministre Raymond Barre prend une
décision historique : il décide délibérément de céder son
droit régalien de création monétaire aux banques privées.
Ceci sans le moindre débat public.
Alors que l’état devrait pouvoir émettre sa monnaie gratuitement,
il doit « l’emprunter » sur les marchés financiers
aux prix de l’intérêt. En conséquence il n’y a jamais assez
d’argent dans la communauté pour rembourser capital et
intérêt. Il ne reste plus qu’à emprunter à nouveau un peu plus.
Si en 1980 l’état avait récupéré son droit de création monétaire,
avec les mêmes dépenses publiques, la dette serait
inexistante aujourd'hui.
Les difficultés financières de l’État ne viennent pas du
tout de sa mauvaise gestion, mais de sa pauvreté artificiellement
programmée à travers un système bancaire
injuste, un privilège de type féodal : le droit par les
banques privées de créer la monnaie et de prélever un
intérêt sur cette monnaie neuve, et l’obligation pour
l’État de s’endetter auprès des acteurs privés pour financer
les besoins publics.

 

 

Pour plus d'explication : http://local.attac.org/lehavre/spip.php?article99

 

Radio Paris reste célèbre dans l'histoire pour l'important rôle de propagande que lui a fait jouer l'occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale. Les opposants écoutaient donc plutôt la BBC. C'est cette collaboration qui a popularisé la ritournelle « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est allemand » sur l'air de la Cucaracha diffusée sur les émissions françaises de la BBC 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires