Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

5 novembre 2018 1 05 /11 /novembre /2018 20:35

 

En débouchant au coin de la rue, il aperçut une affiche sur la vitrine mais il eut du mal à en lire le texte : « boucherie à l’ail », sans doute un plat préparé se dit-il, mais c’était un peu vague quand même. Ce n’est qu’en s’approchant qu’il comprit son erreur il lut :

« boucherie halal ». Halal ? C’était pas le nom du Dieu des arabes

ça ? Lui il était français et catholique, enfin il avait fait son cathéchisme mais pour ce qu’il lui en restait. La dernière fois qu’il était allé à la messe il n’avait pas aimé le prêtre, une espèce

d’illuminé avec ses citations à la con : « Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli; j’étais nu, et vous m’avez habillé; 1» comme si y’avait pas assez d’étrangers comme ça. En tout cas, à l’intérieur c’était pas le boucher qu’il connaissait, celui-là avait une drôle de gueule avec sa barbe, une tête pas française, c’était pas qu’il était raciste, non, mais il avait pas une tête à vendre des andouillettes le mec. Il était étonné que l’autre ne lui ait jamais dit qu’il allait vendre son magasin. Il allait faire demi-tour quand il remarqua une femme qui se dirigeait vers la boucherie, c’est qu’on voyait pas grand-chose mis à part les yeux, tout le reste du corps de la gonzesse était recouvert par un grand drap noir. C’était pas qu’il était voyeur, non, mais y préférait les mini-jupes, c’était quand même plus féminin et puis si toutes les femmes s’habillaient comme ça, c’était un truc à d’venir Pédé, Dieu l’en préserve. C’était pas qu’il était homophobe, non, mais fallait pas pousser, il pensait comme Bolsonaro : « Je serais incapable d'aimer un fils homosexuel. Je préfèrerais que mon fils meure dans un accident plutôt que de le voir apparaître avec un moustachu.2" un type bien Bolso, pour qui il aurait voté sans problème, c’est pas que Marine l’ait déçu, non, mais Bolso, lui au moins, il s’était fait élire. Il allait rentrer quand son regard fut attiré par ce titre écrit en grand : « Le slam envahit la France »... Bon Dieu ! D’un seul coup lui revint en mémoire toutes les couvertures du Point qu’il lisait régulièrement, un journal peut-être un p’tit peu à droite, d’accord…  Mais cette fois ci ce n’était pas le Point qui le disait mais « le magazine littéraire » et d’un coup tout prenait sens, le boucher halal et barbu, la femme voilée, c’étaient des preuves tangibles qui suffiraient à convaincre n’importe quel crétin que le slam était en train d’envahir la France…

 

1 :Evangile selon Matthieu (25, 31-46)

2 : Playboy, juin 2011

Partager cet article
Repost0

commentaires