Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 21:04

 

 

 

 

 

 

Un film d'Otto Preminger de 1954

 

avec

Marilyn Monroe

Robert Mitchum

 

 

 

la-riviere-sans-retour-affiche_250148_27301.jpg

 

 

Matt Calder son fils et Kay une chanteuse de bar rencontrée en ville et arrivée là par hasard avec son fiancé Harry Weston qui a fuit avec arme et cheval, vont descendre la rivière sur un radeau pour échapper aux indiens. Arguments classiques pour un western qui ne l'est pas, car les indiens malgré leur rôle de méchants ne représentent pas vraiment un danger mais un prétexte, le seul vrai danger du film avec des scènes explicites étant la rivière.

 

Le film est construit sur un cercle, symbolisant le temps qui se referme sur lui même, traversé par une ligne la rivière symbolisant le passage du temps l'aventure et les transformations qu'elle induit pour les personnages.

 

 

Riviere-sans-retour01.jpg

 

Le film s'ouvre sur un paysage de nature qui domine de sa grandeur la présence humaine.

Puis on passe à un semblant de ville, une de ces villes en création que la ruée vers l'or a égrenée et l'on découvre le personnage de Kay qui chante devant les hommes dans un bar.

 

Riviere-sans-retour02.jpg

 

 

Le film se clôture de la même façon. Kay dans un bar de Council City sera arrachée à sa situation par Matt Calder qui l'emmènera vers la nature pour un nouveau départ.

 

 

Riviere-sans-retour07.jpg

 

 

Entre ces deux temps la rivière qui joue le rôle d'un révélateur car l'homme en affrontant ses épreuves se retrouve face à ce qu'il est : révélation d'un secret pour Matt et de la personnalité de Kay révélant son humanité profonde, pleine d'empathie pour Harry Weston malgré sa trahison.

 

 

Riviere-sans-retour002.jpg

 

Riviere-sans-retour03.jpg

 

Riviere-sans-retour04.jpg

 

Riviere-sans-retour05.jpg

 

Riviere-sans-retour06.jpg

 

 

 




 


 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires