Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

Recherche

27 juin 2009 6 27 /06 /juin /2009 12:48



1905 - 1990

Des images de Garbo sur le site link

Garbo fait partie d'un moment du cinéma qui disparait peu à peu des mémoires
laissant l'oubli doucement prendre sa place.
Mais qui n'a pas connu Garbo ne peut l'oublier
et connaître le long travail latent des images emportées

la dérive insondable d'un passage qui n'aboutit au jour
qu'une fois la nuit venue pour toujours.

Les actrices peuvent-elle se résumer à leur visage ?
Une image, fut-elle une image juste
n'est qu'un "à travers" et pas forcément un miroir
car à scruter l'image sur le papier
il n'y a nul reflet, fut-il dans un oeil d'or (link),
nulle apparence
qui ne trouve la projection
inversée, dans une étonnante
extranéité de nous même
de notre propre désir.
Le visage des actrices peut-il n'être que la surface de nos désirs ?
Dans une propention à se satisfaire de l'image
en lieu et place de la réalité
perçue à travers l'anxiété que déclenche sa labilité,
dans une fixité rassurante
qui permet la contemplation,
le parcours du regard sans l'échange
et pourtant la tension inassouvie de découvrir
le caché
forcément happé dans le passage
du sujet à son image
comme si
n'ayant pu maîtriser
les effets que produit
la prise de vue
il y avait toujours plus
que ce qui est donné
dans ce qui est pris.







Des paroles de Garbo sur le site - link
Partager cet article
Repost0

commentaires