Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 13:08

On peut oublier le film,

bavard, ennuyeux, dont la thématique a vieilli,

mais pas la forme ni la photographie de Vittorio Storaro,

ni la musique de Gato Barbieri,

on peut oublier l'incipit de la jaquette du DVD :

 

"Lui (MARLON BRANDO)est un américain de 45 ans vivant à Paris, hanté
par le suicide de sa femme. Elle (MARIA SCHNEIDER) est une
séduisante parisienne de 20 ans fiancée à un jeune cinéaste. Aucun des
deux ne connaît le nom de l'autre, mais ces âmes torturées vont ensemble
satisfaire leur appétit sexuel, dans un appartement tout aussi dépouillé que leur
tragique destin. Pris dans le rythme frénétique d'une danse chamelle qu'ils ne
semblent pas pouvoir arrêter, ces amants improbables vont porter leur passion
à des hauteurs - et des profondeurs - érotiques bien au-delà de tout ce qu'ils
pouvaient imaginer. Pénétrez dans l'univers chaotique et sensuel du DERNIER
TANGO A PARIS, et préparez-vous à découvrir le film le plus controversé de
son temps. Nominé pour deux OSCAR en 1973 - Meilleur Réalisateur
(BERNARDO BERTOLLUCCI) et Meilleur Acteur (MARLON
BRANDO) - et dégageant une énergie sexuelle comparable à aucun autre
film, c'est le grand classique qui a choqué une nation et révolutionné le 7ème art.

 

racoleuse,

on peut oublier le scandale qui a suivi la sortie,

on peut oublier Jean Pierre Léaud, de passage...

 

Mais on n'oubliera jamais Maria Schneider...

 

 

Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris
Le dernier tango à Paris

La bouée, c'est pour Jean Vigo

ou pour le spectateur ...

Reste le superbe pont de Bir Hakeim

Le dernier tango à Paris
Partager cet article
Repost0

commentaires