Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 09:01

 

 

Bien aimée est un doux euphémisme

pour celle qui enchanta notre enfance.

Elisabeth Montgomery née en 1933 est décédée en 1995.

D'après le Wiki, elle est s'est engagée pour des causes généreuses

et cela rajoute un rien de mélancolie à son souvenir.

Elle était Sam, de son air si doux

qui savait tout arranger d'un frémissement des narines.

L'image d'une Amérique tranquille et sans problème

qu'on gobait comme l'agneau qui tête sa mère.

 

 

 

sorciere-bien-aimee.jpg

 

 

sorcière bien aimée02

 

 

Elizabeth-Montgomery.jpg

 

 

Elisabeth-Montgomery02.jpg

Partager cet article

Repost0
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 20:25
L'ORTF c'tait ça




LA MIRE.
On passait des plombes à la r'garder comme les bateaux de Jonaz mais ça bougeait moins et ça foutait pas l'mal de mer.
Et puis y'avait les histoires sans paroles et ça c'était vraiment balaize, le burlesque à l'état brute, la tarte à la crème façon tatin victime de la production de masse et des stakhanovistes du gag.

 

 

 

 



                                                                                            
Histoires sans paroles est une émission de télévision programmée le dimanche soir vers 17 heures sur la première chaîne de l'ORTF, puis sur TF1 dans les années 1970, et qui présentait une sélection de films burlesques en noir et blanc de l'époque héroïque du cinéma muet. Ce programme court a parfois servi d'Interlude.La musique du générique de cette émission a marqué les téléspectateurs. Créée par Jean Wiener en1964, sur la base d'une musique originale de Joseph M. Daly, intitulée Chicken Reel (1920, paroles de Sam Marley), elle est régulièrement réutilisée depuis.

 

Partager cet article

Repost0
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 14:25



Thibaud ou les Croisades est un feuilleton en 26 épisodes créé par France Bennys et Henri Colpi et diffusé en 1968 et 1969, sur la première chaîne de l'ORTF.

C'est André Laurence qui jouait Thibaut et Raymond Meunier son pote Blanchot.
C'est classique, le héros a toujours un second couteau avec lui, qui met en valeur ses qualités propres.









Partager cet article

Repost0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 19:07


Les envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d'une route solitaire de campagne, alors qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé...




Série diffusée à partir du 4 septembre 1969 sur la première chaine de l'ORTF. David Vincent est joué par Roy Thinnes

Partager cet article

Repost0
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 18:24


Non, le vrai héros de tout les temps c'est pas Bob Morane,
C'est Zorro
.
Il était beau, il sentait bon le sable chaud
de son vrai nom Don diego de la Vega

Zorro le renard




Zorro est une série télévisée américaine, en 78 épisodes de 25 minutes et 4 épisodes de 50 minutes, créée d'après le personnage éponyme deJohnston Mc Culley, produite par les studios Disney et diffusée entre le 10 octobre 1957 et le 2 avril 1961 sur le réseau ABC. En France, la série a été diffusée à partir du 7 janvier 1965 sur la première chaîne de l'ORTF. 

C'est l'acteur Guy Williams, de son vrai nom Armando Catalano, né le 14 janvier 1924 à New York et mort le 7 mai 1989 à Buenos Aires qui joue le personnage de Zorro.

Pour s'imprégner de l'ambiance ou pour les nostalgiques.
A savourer la voix française de zorro due à jean Louis Jemma.
 

Paroles du Générique :
Un cavalier, qui surgit hors de la de la nuit
Court vers l'aventure au galop
Son nom, il le signe à la pointe de l'épée
D'un Z qui veut dire Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, combat sans peur l'ennemi
Zorro, Zorro, défend toujours son pays

Quand il paraît, les bandits effrayés
Fuient, tremblants, l'épée de Zorro
Mais les opprimés n'ont jamais redouté
Son signe, le signe de Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, combat pour la liberté
Zorro, Zorro, défend toujours l'amitié

Ceux qui ont faim, au pays mexicain
Prient pour le retour de Zorro
S'il vient un jour ils fuiront les vautours
Au signe du seigneur Zorro

Zorro, Zorro, renard rusé qui fait sa loi
Zorro, Zorro, vainqueur, tu l'es à chaque fois
Zorro, Zorro, accourt sur son cheval noir
Zorro, Zorro, partout va porter l'espoir

Zorro, Zorro. Zorro, Zorro.
Zorro, Zorro. Zorro, Zorro Zorro, Zorro

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://sites.estvideo.net/dondiego77/Zorro/don%2520diego%252001.jpg&imgrefurl=http://sites.estvideo.net/dondiego77/Zorro/Zorro.htm&usg=__dleeBa5CzKcLKKjNCHESkKL0-yM=&h=707&w=560&sz=57&hl=fr&start=12&um=1&tbnid=o9mkL7rhS2r3fM:&tbnh=140&tbnw=111&prev=/images%3Fq%3Ddon%2Bdiego%2Bde%2Bla%2Bvega%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dcom.google:fr:official%26sa%3DN%26um%3D1link

Johnston McCulley

Romancier américain, créateur du personnage de Zorro
Né à Ottawa, dans l’Illinois (États-Unis) en 1883, Johnston McCulley a d’abord été journaliste avant de se lancer dans l’écriture de pièces de théâtre, puis de scénarii pour le cinéma, mais surtout des romans policiers et des romans d’aventure, en particulier des westerns. Cet auteur prolifique (une cinquantaine de livres) serait tombé dans l’oubli s’il n’avait créé le personnage de Zorro dans un roman publié en 1919 sous le titre Le Fléau de Capistrano (The Curse of Capistrano). Dès 1920, l’histoire fait l’objet d’une adaptation au cinéma, avec Douglas Fairbanks dans le rôle du héros. Plusieurs films suivrons. En 1950, Johnston McCulley vend les droits à Mitchell Gertz and Walt Disney Productions à l’origine de la série télévisée qui popularisera vraiment le personnage de Zorro aux États-Unis en 1957-1959. Mort en 1958, l’auteur n’a pas put voir tous les épisodes de cette série devenue aujourd’hui mythique.

Partager cet article

Repost0