Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 15:36

 

Je raconte que les Antilles sont pillées par la métropole
Que mon Africa est bien trop forte
Et que la flicaille est souvent négrophobe

 

Sur le boulevard de la vie, je suis dans l'angle mort
Un nègre qui les défie est un nègre mort
Depuis le bruit et l'odeur je sens que je dérange la France
Je fais un tour chez Guerlain, je mets du parfum de violence
Quelle arrogance, quelle insolence
Comme Sarkozy à Dakar, je choque l'assistance

 

 

Partager cet article

Repost0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 20:12

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 15:37
Youssoupha

Partager cet article

Repost0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 08:37

 

 

La musique arme les hommes non armés
Se propage plus vite que le mélanome de Bob Marley
Autant d'guerres menées à la guitare Gibson
Ont contribué à changer l'monde, de Paname à Kingston
Aussi vrai qu'sans plage, la vague n'est rien
Les plages de mon disque n'auront rien de wagnérien
Combien de poésies se changèrent en pamphlets ?
Combien de concerts firent aux puissants se sentir en danger ?

 

Partager cet article

Repost0
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 21:45

 

 

 

 

Munitions, flingues et balles, c’est du rap de droite
Femmes soumises ou à poils, c’est du rap de droite
Corruption, copinage, c’est du rap de droite
Slogans chocs, affiches et battes, pour un bon rap de droite
Vrai fachos, faux rebelle, c’est du rap de droite
Trop de vent, de cocktail, c’est du rap de droite
Plein de bouche, pas d’oreille, c’est du rap de droite
Doucement la vie nous formate, pour un bon rap de droite

 

 

Et quand IAM manie le style

ça donne dans le parallélisme, le chiasme ou la régression

 

Le système de l’état, produit le crime par la force
Et en face on répond, créant la force par le crime

 

Partager cet article

Repost0
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:44
Protest song - Medine

"La musique arme les hommes non-armés"

 

" Il y a un romantisme dans le rap" explique Médine. "Dans ma vie d'adolescent, dans ma vie homme, j'ai vraiment été influencé par des rappeurs. Des gens -les rappeurs- qui vivaient la même situation que nous nous proposaient des solutions inspirées du même référentiel que le nôtre. Les professeurs aussi ont joué ce rôle tout autant. Si je me suis mis à m'intéresser à l'histoire c'est grâce à Akhenaton à la littérature c'est grâce à Oxmo Puccino. Je veux influencer des jeunes en rupture de sens, en rupture sociale, mais aussi des jeunes de tous milieux sociaux. Des morceaux de rap peuvent accompagner leur vie".

 

 

Dans une interview du Huffington Post en lien

 

Partager cet article

Repost0