Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 14:35
Ca ruisselle pas... Ca pompe... - Oxfam

 

Un peu comme les Shadoks de la grande époque,

les riches nous pompent...

Malheureusement pour les pauvres,

la richesse ne se comporte pas comme la pluie,

en tout cas pas pour eux...

 

Un extrait du rapport dans l'huma

"en 2015, 62 individus détiennent à eux seuls des richesses équivalant à celles des 3,5 milliards de personnes les plus pauvres, alors qu’il y a cinq ans les ultra-riches pesant autant que la moitié de l’humanité étaient encore 388. Entre 2010 et aujourd’hui, la fortune de ces 62 privilégiés, estimée à 1 760 milliards de dollars, a augmenté de 542 milliards de dollars (+ 44 %), quand la moitié la plus pauvre de l’humanité a vu, elle, ses ressources diminuer de plus de mille milliards de dollars (- 41 %)."

"L’ONG dénonce également le boom des pratiques d’optimisation fiscale inventées par les gestionnaires de patrimoine qui, dans la mondialisation financière, sont comme des poissons dans l’eau. « Seules les entreprises et les particuliers les plus fortunés – à savoir ceux qui devraient payer le plus d’impôts – ont les moyens de recourir à ces services et à ce maillage international pour éviter de payer ce qui est dû, relève Oxfam. Cela pousse indirectement les États qui ne sont pas des paradis fiscaux à alléger leur fiscalité sur les entreprises et sur les particuliers fortunés et ainsi à s’embarquer dans un implacable “nivellement par le bas”. L’assiette fiscale diminue du fait de cette optimisation généralisée, et ce sont les budgets des gouvernements qui en subissent les effets, engendrant des coupures dans les services publics de première nécessité. Les gouvernements se tournent donc de plus en plus vers l’imposition indirecte, comme la TVA, qui affecte de manière disproportionnée les plus pauvres. L’optimisation fiscale est un phénomène qui empire rapidement. »

 

En 1862, Paul Lafargue, dans un texte paru en feuilleton dans "l'Egalité",

affirmait dans une vision prémonitoire :

"La poche est l'endroit où le capitalisme

met tout son coeur et toute son intelligence"

Contraint pendant un certain temps par la lutte des classes,

Le libéralisme débridé et mondialisé peut maintenant

donner libre cour à son insatiable appétit,

dans un monde qu'il façonne et modèle, jours après jours,

pour mieux en pomper toute la richesse...

 

Partager cet article

Repost0
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:57

 

 

 

 

 

 

Marx01

 

 

Lors de la séance du 19 juin 1906 à la Chambre des députés, Jaurès résumait ainsi

sa démonstration en répliquant à Georges Clemenceau, ministre de l'Intérieur :

« Tandis que l'acte de violence de l'ouvrier apparaît toujours et est toujours défini,

toujours aisément frappé, la responsabilité profonde et meurtrière des grands patrons,

des grands capitalistes, elle se dérobe, elle s'évanouit dans une sorte d'obscurité (...). »

« Le patronat, venait-il de dire, n'apas besoin, lui, pour exercer une action violente,

de gestes désordonnés et de paroles tumultueuses !

Quelques hommes se raysemblent, à huis clos, dans la sécurité, dans l'intimité

d'un conseil d'administration, et à quelques-uns, sans violence, sans gestes

désordonnés, sans éclats de voix, comme des diplomates causant autour du tapis

vert, ils décident que le salaire raisonnable sera refusé aux ouvriers; ils décident que

les ouvriers qui continuent la lutte seront exclus, seront chassés: seront désignés par

des marques imperceptibles, mais connues des autres patrons, à l'universelle vindicte patronale. (..). »

 

Le 19 juin à la Chambre, il réplique encore à Clemenceau, posant au gardien suprême de l'ordre social : 

« Ce que les classes dirigeantes entendent par le maintien de l'ordre, c'est

seulement (...) la répression de tous les excès de la force ouvrière; c'est aussi, sous

prétexte d'en réprimer les écarts, de réprimer la force ouvrière elle-même et de

laisser le champ libre à la seule violence patronale. »

 

Les citations de Jaurès sont tirés d'un article du journal L'Humanité du 13/10/2015

 

 

Partager cet article

Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 16:20

 

 

 

Marx01

 

 

 

 

Mais de quoi les riches ont-ils peur ?

 


 

cevipof_2_0.jpg

 

 

En 2006, le Cevipof avait lancé, en partenariat avec l’Institut Pierre Mendès France et

le Conseil économique, social et environnemental (Cese), son baromètre

de la confiance politique.

La quatrième vague, réalisée entre le 5 et le 20 décembre 2012, montre

une droitisation de la société, sept mois après le changement de majorité :

sur RUE89 : link

 

 

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 16:54

 

 

 

Marx01

 

 

Longuet.jpg

 

 

Le  « manque de savoir-vivre et l’agressivité des gens » sont, selon Ipsos,

la première source de stress des Français, qui se plaignent d’une multiplication des incivilitésdans les transports en commun, à La Poste ou sur les terrains de sport.

 

Faudra ajouter aussi sur Public Sénat dans la liste.

 


Invité mardi à un débat sur le mariage homosexuel, auquel il est farouchement opposé, dans l’émission

"Preuves par 3" sur la chaîne parlementaire Public Sénat, l'ancien ministre Gérard Longuet (UMP)

adresse un vigoureux bras d'honneur face à la caméra, tandis que le générique défile et que les micros

sont éteints. Certains ont cru que ce geste était destiné aux homosexuels alors qu'il s'adressait

en fait au gouvernement algérien, qui exige "une reconnaissance franche des crimes perpétrés

à leur encontre par le colonialisme français".

link

 

 

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 15:29

 

 

 

Marx01

 

 

 

Faudrait demander à M Bernard Arnault ce qu'il en pense.

 

link

 

 


Partager cet article

Repost0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 18:06

 

 

 

Marx01

 

 

 

 

Dans son livre intitulé Effondrement (Gallimard, 2005), le biologiste Jared Diamonds mentionne, parmi les raisons pour lesquelles des civilisations anciennes sont mortes, l'incapacité de leurs élites et de leurs gouvernements à se représenter clairement le processus d'effondrement en cours ou, si elles en ont pris conscience, leur incapacité à le prévenir en raison d'une attitude de défense "court-termiste" de leurs privilèges. Les comportements suicidaires ne sont pas absents du monde naturel : on les rencontre par exemple dans la physiologie de la cellule. C'est le phénomène de l'"apoptose" ou "mort cellulaire programmée", quand la cellule entame son autodestruction parce qu'elle reçoit des messages chimiques signalant la mort inévitable de l'organe auquel elle appartient. Arnold J. Toynbee, illustre philosophe de l'histoire, nous a prévenus :

"Les civilisations ne meurent pas assassinées, a-t-il écrit,  

elles se suicident."

Souhaitons que ce ne soit pas tout simplement à cela que nous assistons.

 

L'article du monde link

Partager cet article

Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 08:23

 

 

 

Marx01

 

 

Le président du peuple de France s'est autoproclamé président du vrai travail.

Mais qu'est-ce qu'un vrai travail ?

that is the question mon cher omelette.

 

Et bien le vrai travail ça pourrait être un travail mal payé

ou , dans tous les cas, pas bien payé,

les charges vous comprenez, la compétitivité, les délocalisations et tout et tout,

un travail dont il est facile de priver celui qui l'occupe,

la flexibilité, la rigidité du code du travail, vous comprenez...

Le vrai travail, ça c'est du boulot...

 

Bon reste à demander aux 870 000 seniors exclus du travail

et qui ne restrouvent pas de job après 55 ans ce qu'ils en pensent.

Pour eux en tout cas c'est le vrai chômage...

 

 

Voir aussi l'article de Gérard Filoche ancien inspecteur du travail

qui, à la différence du président, sait de quoi il parle : link

 

.



Partager cet article

Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 16:43

 

 

 

Marx01

 

 

En janvier 2007 à Madrid, le président du peuple de France n'avait pas de mots trop forts pour l'Espagne de José Luis Zapatero :

 

« Que la France sans renier aucune de ses valeurs de solidarité et de justice regarde l’Espagne. Elle y verra ce que peut accomplir une société d’entrepreneurs, une société qui libère l’initiative et récompense l’effort, le mérite, le risque. Elle y verra comment la joie de vivre revient avec la réussite économique, comment la créativité revient avec la prospérité, comment le bonheur peut redevenir une idée neuve dans un pays qui l’avait perdu depuis longtemps. “

 

 

Le discours dans le texte link

 

 

Mais c'était avant.

Aujourd'hui, c'est toujours le même homme qui parle :

 

"Un choix historique s’offre aux Français. La France n’a pas le droit à l’erreur. Les Français regardent ce qui se passe ailleurs : en Grèce, les salaires ont baissé de 22,5 %, l’Espagne vient d’être dégradée et est à 24 % de chômage… Or l’Espagne socialiste de M. Zapatero était l’exemple à suivre pour François Hollande.."

 

l'extrait en contexte dans le Parisien du 28 04 2012 link

 

Incroyable non ?

 


 

Tiré de Rue89

 


 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 16:30

 

 

 

Marx01

 

 

Entre l'amour et la haine il y a bien souvent peu de différences.

Mais à ce point...

 

Tiré de Rue89 :

 

Alors que Nicolas Sarkozy a affirmé que « le FN est compatible avec la République » avant de démentir (mais une vidéo le confirme) link, il suffit d’ouvrir le pamphlet de NKM à la page 11 pour y lire que le « FN est le poison » ou plus loin, page 24 :


« Je suis partisane d’une vie politique française au sein de laquelle la présence du FN est une anomalie et doit le rester.
Les armes de ce combat sont électorales : si l’occasion m’en est donnée, je vote pour que ce parti ne représente pas lesFrançais. »


Encore plus loin, à la page 26 :


« Il [le FN, ndlr] refuse la République. Il se met hors de la loi républicaine. Il est antirépublicain. Faire le choix du front républicain lorsque c’est nécessaire, c’est
pour moi conjurer le risque que le FN puisse influer sur la vie publique nationale ou régionale [...]
Ma famille politique est exposée aujourd’hui à un risque, celui de la corruption arithmétique. J’appelle ainsi le raisonnement dangereux auxquel certains candidats
auront peut-être la tentation de céder dans mon propre camp : “Si j’ajoute mes voix et celle du FN” [ce qu’a fait Copé le 22 avril avec les voix UMP et FN, ndlr], se dira tel candidat au soir du premier tour, je passe arithmétiquement, donc autant m’allier au FN contre la gauche. »
Cette tentation, des présidents de région y avaient cédé en 1998. Chacun d’eux y a tout perdu. »

 

 

Partager cet article

Repost0
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 16:08

 

 

 

Marx01

 

 

 

Sur le site des Mutins de Pangée une interview  de Nicolas Doisy, "chief economist" à Chevreux (Crédit Agricole) qui fait part du plan de bataille des financiers en cas de victoire de François Hollande aux présidentielles... Et de l’angoisse en cas de montée excessive du Front de Gauche et de lendemains d’élections suivis de mouvements de masse, de manifestations, de grèves....

 

 

 

 

 

La version intégrale est ici : link

 

La version papier ici : link

 

.

Partager cet article

Repost0