Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 09:04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Qui ne ressent pas profondément la haine du présent

n'a pas vraiment l'amour de l'avenir"

 

John Lennon

 

 

1965

 

Les flower people se dirrige vers San Francisco pour s'installer

dans le quartier de Haight-Ashbury.

Le hippyland est en train de naître...

 

 

Les quatre de Liverpool composent l'album "Revolver en 1966

 

 

beatles-revolver.jpg

 

 


Une pochette mythique, un album précurseur qui sort en 1967

link

 

 

Beatles---Sgt-Peppers-Lonely-heart-club-band.jpg

 

 

John et Yoko à l'époque du "give peace a chance".

 

 

yoko-ono-john-lennon.jpg

 


   

George Harrison et son épouse Pattie Boyd qui fréquenteront leur gourou

Maharishi Mahesh Yogi

George-Harrison.jpg

 

 

 

 

 

beatles-yellow-submarine.jpg

 

 

En 1968 George Dunning embarque tout ce beau monde à bord du Yellow Submarine destination le Pepperland. Le film d'animation psychédélique incorpore des chansons des four boys dont le fameux "Lucy in the sky with diamonds" et la très belle "Eleanor Rigby"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 "La mémoire nous rappelle l'historien britanique Eric Hobsbawn, n'est pas tant

un mécanisme d'enregistrement qu'un mécanisme de sélection" permettant de

"lire les désirs du présent dans le passé".

 

In Le Monde Diplomatique

  

 

....................................................................................................By Underwood.......................

 

.

 

Partager cet article

Repost0
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 20:05




Du 16 au 18 juin 1967 à Monterey en Californie, plus de 200 000 personnes ont assisté au festival de musique pop de Monterey où se produisirent plusieurs groupes représentatifs de ce qu'on a appelé le rock psychédélique. Originaire de San Francisco, le Jeffeson airplane y acquit sa notoriété. En 1967, le groupe était composé de Marty Balin, Paul Kantner, Jaurma Kaukonen, Spencer Driden, Jack Casady et la chanteuse Grace Slick.

link




Partager cet article

Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 08:37



Tout à commencé, peut-être, car on n'est jamais sûr de rien en matière de commencement, dans ce quartier de San Francisco dans les années soixantes.



Le groupe des mamas and papas était composé de John Phillips, Cass Elliot, Denny Doherty et Michelle Phillips.





Le premier jour Dieu sembla vouloir laisser faire un happening géant appelé Human Be-in link
au Golden  Gate Park  (le plus grand parc de San Francisco 5 km sur 0,8 km) le 14 janvier 1967 véritable coup d'envoi du Summer of love. S'y trouvait la fine fleur de ce qui deviendra un nouveau mouvement de  contre culture, Allen Ginsberg, Gary Sniders ou Timothy Leary farouche partisan des bienfait du LSD la petite trouvaille d'Albert Hoffmann.
Plusieurs milliers de jeunes allaient ainsi converger vers ce quartier devenu un nouvel eldorado d'une jeunesse avide d'en découdre avec les carcants d'un monde qui paraissait étriqué et tout à coup déjà très vieux, trop vieux pour que ce besoin d'amour et de paix puisse y trouver sa place.



C'est dans ce quartier que Janis Joplin a vécu au 635 Ashbury Street.

Partager cet article

Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 06:30







Woodstock, c'est le début de la fin : la récupération et la marchandisation de l'idéologie hippie. Les organisateurs du festival [Michael Lang et Artie Kornfeld] veulent profiter de la popularité de la contre-culture hippie pour faire un "bon coup", sur la côte Est des Etats-Unis. On est loin de San Francisco, berceau de la culture hippie, mais surtout loin des idéaux des premiers festivals hippies. Le festival est d'abord un fiasco financier. L'idée de ne pas payer fait partie de cette contre-culture. Face à près de 500 000 personnes, les organisateurs n'ont pas d'autre choix que de le rendre gratuit. Cependant, ils ont réussi a créer l'évènement et à s'assurer une importante médiatisation. Michael Wadleigh (le réalisateur du documentaire Woodstock, 1970) a eu la bonne idée de tout filmer. Il fait découvrir au monde ce "sommet de la contre-culture hippie". Woodstock devient un symbole, mais surtout une marque qui rapporte beaucoup d'argent par la suite.
Pierre Delannoy : "Woodstock marque le début de la récupération de l'idéologie hippie" LEMONDE.FR | 14.08.09


Partager cet article

Repost0