Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 09:28

 

 

 

Marx01

 

 

Maurice Levy président de l'Association Française des Entreprises Privées en a glissé une bonne pour défendre l'idée que la fiscalité du capital ne pouvait pas être alignée sur celle du travail. Il déclare, pince sans rire, que "aligner la fiscalité du travail et du capital serait nier la prise de risques, donc décourager l'investissement" et il ajoute car la blague n'était pas finie, restait le meilleur : "Le retour sur investissement est aléatoire, alors que le salaire est connu d'avance". Alors là c'est désopilant. Bein ouais c'est peinard d'être salarié, c'est surtout pas risqué, tandis que PDG d'une grande entreprise c'est pas la bonne gâche du tout, ouh la la c'est galère.

Tenez prenez Michel Rollier PDG de Michelin 4,5 millions d'euros en 2010 vachement précaire comme situation, très incertain, alors que les ouvriers de Michelin c'est d'la balle, tranquille Emile, Z'ont pas d'soucis. Il est vrai, qu'en 1999, l'entreprise avait annoncé une restructuration entraînant 7 500 suppressions d'emplois, mais n'est-ce pas là l'essence même de la fragilité de la vie...


Bon y'a bein que l'Expansion pour trouver un peu à redire

Stock-options, bonus, retraites chapeaux... D'après notre classement exclusif, entre 2003 et 2010, la rémunération des PDG du CAC 40 a augmenté de 20 %, hors inflation. Leurs salariés ont été moins gâtés. La fracture salariale continue de s'aggraver.

Maurice Levy devrait nous trouver encore une bonne galéjade...


Partager cet article

Repost0

commentaires