Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 17:12


Les échos ont parfois des résonnances qui ne s'atténuent que longtemps après, lorsque le silence semble enfin revenu, lorsque tout s'est tu, laissant la place au long travail invisible des réminiscences, un travail qui s'effectue en dehors de la conscience et pourtant au plus profond de nous même. Ainsi nous sommes peuplés de livres et d'images qui s'interpénètrent en échangeant leurs significations et si elles peuvent paraître recouvertes par l'oubli, elles allimentent en permanence, comme une résurgence dont on ignorerait la source, notre imaginaire.
Mais " Sait-on quel livre nous accompagne, quel livre nous lègue une image qui reviendra.." Tom est mort p 133


" Il existe un tableau de Caspar David Friedrich nommé la Grande réserve qui représente une partie de la réserve d'Ostra, au nord-ouest de Dresde sur la rive sud de l'Elbe..."
p 189
Cherokee - Jean Echenoz







"Quelques temps après on a volé le Cri de Munch dans la Galerie nationale d'Oslo, c'étaient des ondes concentriques autour du cri de mon père qui avaient englouti le tableau..."
p 120
Tom est mort - Marie Darrieussecq


" Phil Resch s'arrêta devant une huile. Le tableau représentait une créature oppressée, chauve, la tête en forme de poire inversée, les mains crispées sur les  oreilles  et  la  bouche  grande  ouverte  d'où s'échappait un cri immense. L'écho de son tourment se répandait en vagues tortueuses qui inondaient l'air autour d'elle, l'homme - ou la femme - était comme écrasé par son propre hurlement. La créature se bouchait les oreilles pour ne pas entendre sa propre voix. Elle était debout sur un pont, et il n'y avait personne  d'autre; elle criait sa solitude. Mais par son cri - ou malgré son cri -, elle se coupait du monde."
p 136
Blade runner - Philip K. Dick






Partager cet article

Repost0

commentaires