Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2018 2 30 /10 /octobre /2018 18:49

 

 

 

Ce n'est pas le désir de ciel qui pose problème,

c'est l'absence de chemin entre ciel et terre.

p 66 préface "vire dans le feu" Marina Tsvetaeva

 

 

Les êtres humains ont toujours voulu introduire une
part de sacré dans leur vie profane et postuler l'existence
d'une entité qui les transcende. Dans les siècles passés,
l'absolu a eu un nom à part: on l'avait nommé Dieu et
on lui avait juré obéissance aveugle - oubliant que les
dieux étaient la création des hommes. Au moment et
au lieu où vit Tsvetaeva, les manières de s'approcher
de l'absolu se sont transformées et multipliées. Après
l'avoir longtemps cherché au ciel, les hommes ont
choisi de faire descendre cet idéal sur terre: s'il faut
se sacrifier, que ce ne soit plus pour Dieu ou le roi de
droit divin, mais pour ces corps collectifs, et pourtant
purement humains, que sont la patrie ou le peuple, la
classe ou la race. Grand nombre de ses contemporains
ont trouvé cet idéal transcendant dans la Révolution,
croyant qu'il serait possible de transformer l'ordre
social pour rendre l'humanité heureuse. On connaît le
résultat: les désastres provoqués, en Europe et dans le
monde, par le nationalisme et le totalitarisme
.

p 64 préface "vire dans le feu" Marina Tsvetaeva

 

Partager cet article

Repost0

commentaires