Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2017 5 15 /12 /décembre /2017 16:52
Ossip Mandelstam

 

La musique de tes pas
Dans le silence neigeux des bois

 

Et ton ombre lentement
Sur le jour gelé descend

 

Hiver de profonde nuit,
Neige en frange d’insomnie

 

sur sa branche le corbeau
En a tant vu de la-haut.

 

Mais la vague se levant
Dans mon rêve déferlant

 

Viendra briser sans effort
La glace jeune et si frêle encore.

 

La glace si frêle de mon âme
Dont en silence mûrit la trame.

 

1909 - Traduit du russe par Henri Abril

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires